AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 One-Shot Dragon Ball Z - Comment faire face à son passé...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Apfane Chan
Laziers d'Opérette
Laziers d'Opérette
avatar

Féminin Messages : 150
Date d'inscription : 23/10/2010
Age : 26
Localisation : sur le mont Hokage
Humeur : je dirai ça quand ma pizza sera arrivée!

MessageSujet: One-Shot Dragon Ball Z - Comment faire face à son passé...   Jeu 28 Oct - 7:37

Qu'ils ont l'air bêtes! Toutes ces têtes rivées vers moi avec dégoût. N'ont-ils pas un peu de retenue pour ne pas me juger ouvertement dès le premier regard?? Après tout, je n'apparais pas stupide, méchant, fermé ou je ne sais quoi en face d'un inconnu! Tous ces visages que je vais devoir cotoyer pendant toute cette année sont déjà vindicatifs.

"Voici Son Gohan, il a été reçu avec les notes maximales à l'examen d'entrée. Vous pouvez en prendre de la graine!"

Génial, ce professeur ne m'aide pas du tout. Maintenant, ils me regardent absolument tous avec dégoût. Mais qu'ai-je fait pour mériter ça?? King Yamma a-t-il attendu ces sept ans pour me punir de ma responsabilité dans la mort de mon père?? Sept années de paix à alterner entrainement et études sans réellement retrouver la joie de vivre n'était pas assez? A cette pensée, je ne peux m'empêcher de baisser la tête pour cacher mon regard que je devine plein de douleur. Mon père me manque tellement.
J'entends murmurer grâce à mes oreilles sayajin que les élèves ont pris ce geste pour de la faiblesse. Ils jugent vraiment vite.

J'avance dans l'allée en direction de la dernière place vide de l'amphithéâtre. En haut à droite, à côté d'un gars qui détourne ostensiblement le regard avec un grognement méprisant.
Dans cette situation, que puis-je faire d'autre que d'écouter? Je vais paraître encore plus geek mais après tout, un peu plus ou un peu moins... Peu importe.

"Bien, le chapitre que nous allons aborder cette semaine portera sur le royaume de Gyu mao, et le mont Fryan Pan. Nous étudierons l'histoire légendaire selon laquelle le chateau du roi était inaccessible car entouré par les flammes, et comment le roi chassait tout intrus arrivant sur ces terres et était cruel et violent."

Génial. Je viens à peine d'arriver, et voilà comment on m'accueille. Ils n'ont sûrement pas la moindre idée de qui je suis, et je n'ai pas l'intention de le dévoiler. A vrai dire, je fais partie des très rares personnes à connaître les vérités de ce monde. Tous ces idiots ne connaissent que la version édulcorée qu'on leur a permis de savoir. J'espère que le programme d'histoire ne va pas se consistuer uniquement des quarantes dernières années où j'aurai vraiment du mal à suivre.

"La montagne a été détruite d'un seul coup avec le chateau. L'histoire retient probablement un regain soudain des flammes qui ait parvenu à complêtement détruire la montagne."

Evidemment, personne ne retiendra qu'il s'agit de Muten Roshi-sama qui a dévoilé devant les yeux de mes parents et de mon grand-père ainsi que Bulma, Yamcha, Pu-arh et Oolong le Kamehameha.

"Bien des années plus tard, la princesse Chichi est parmi les huit participants de la finale du vingt-troisième Tenkaïchi Budokai et échoue face à celui qui sera le vainqueur du tournoi et son futur mari : Son Goku. Les deux ont disparu de la situation depuis lors. Personne n'a jamais su où ils vivent et s'ils ont des enfants."

Bande de nouilles! Personne n'a même pas fait le rapprochement entre Son Goku et moi! Evidemment, je suis un intello sans intérêt, il est totalement impossible pour eux que je sois le fils de Goku... Papa!! Ils ne savent même pas que tu es mort pour la protection de la Terre! Ces histoires sont incapables de retracer qui tu es, au delà du simple champion d'arts-martiaux!
De nombreux murmures s'élèvent....

"Ouah ce serait super de le rencontrer en vrai!"

"Il n'est pas aussi bon que le Champ' de toute façon! Si Hercule avait combattu aux précédents tournois, il ne serait jamais allé en finale!!"

Ah oui, c'est vrai, Hercule Satan, l'homme qui a volé ma victoire contre Cell pour s'attirer la gloire! Qu'ils sont crédules! Cela devrait pourtant se voir qu'il joue la comédie! Qu'il surjoue même!! Comment pourraient-ils imaginer que Cell a pu être battu par un SatanMegaPunch!! Ridicule!

"Eh Videl, t'en penses quoi toi de tout ça? demande une fille blonde aux allures pulpeuses.
- Je pense que Chichi doit être une femme exceptionnelle pour être parvenue en finale du tournoi qu'on dit le plus relevé depuis des dizaines d'années!! Et puis j'adorerais rencontrer Son Goku! J'aime le fait qu'il ne s'affiche pas en public comme mon père."

Tiens, cette brune semble être plus intéressante que les autres. Au moins elle admire mes parents à leur juste valeur, enfin au moins ma mère. Mais qui est son père? Apparamment, il est célèbre, et puis son joli visage ne me rappelle personne en ...

"Parce que le Champ' n'a pas peur du public!! C'est le meilleur!! répond un blond aux cheveux longs et aux allures de séducteur"

Cette fille s'appelle Videl Satan? La seule fille qui semble intéressante est la fille de l'idiot de service? C'est bien ma veine!
Cette année promet d'être très longue.


Cette matinée était d'un ennui confondant. Heureusement pour moi, les autres sujets abordés n'étaient pas aussi gênant mais ils étaient surtout d'une simplicité affligeante. Mais que fais-je ici moi? Je n'ai vraiment pas ma place dans cet établissement!
Enfin arrive le moment que j'attendais. Le déjeuner. Inutile de le préciser, je n'ai aucune envie d'aller m'exposer au regard de tous en dévorant mon déjeuner gargantuesque pour eux, à peine un snack pour moi.
J'entreprends donc de chercher un coin tranquille. Tiens, le toit est accessible. Parfait. Bon appetit!
Génial j'en viens à me souhaiter bon appetit à moi-même! Mon cas empire!

La cuisine de ma mère est vraiment la meilleure, ce repas est vraiment délicieux..

"Salut, C'est toi le nouveau?"

Je sursaute. J'étais tellement pris dans mon repas que je ne l'ai même pas senti venir.
Il s'agit de la blonde amie de Videl.

"Oui c'est moi. réponds-je simplement.
-Tu vas manger tout ça? demande-t-elle avec de grands yeux surpris.
-Oui j'ai un très gros appetit, fort métabolisme. C'est dans les gènes de mon père.
-Oh. J'imagine que c'est pour ça que tu viens t'isoler sur le toit pour manger.
-Entre autres.
-Ah et quelles sont les autres raisons, me demande-t-elle avec une curiosité non feinte, désolée si je suis indiscrète.
-La tranquilité, et puis si tu crois que je n'ai pas entendu ce qu'il a été dit sur moi dès mon arrivée... je réponds avec une nonchalence digne de Vegeta
-Oh, je comprends, désolée. Au fait je m'appelle Erasa.
-Ah oui tu es la fille assise à côté de Videl.
-Oui C'est ma meilleure amie! s'exclame-t-elle avec fierté. Ce n'est pas génial? ma meilleure amie est la fille du Grand Champion!
-Wouhou, réponds-je sarcastiquement.
-Tu t'en fiches?
-Je préfère m'intéresser aux gens pour ce qu'ils sont. Et puis les extravagances de Hercule me tape sur le système, je rétorque avec sincèreté
-Ah oui c'est vrai que Hercule exagère un peu comparé à l'ancien Champion qui a disparu de la circulation...
-Son Goku n'était pas juste un Champion, il était l'incarnation même du héros et des valeurs du Bien.
-était?? demande-t-elle surprise.
-Il est mort, même si personne ne le sait.
-Comment le sais-tu?" me demande-t-elle avec un air vraiment concerné.

Je fais une pause pour réfléchir à ma réponse. Puis-je faire confiance à une fille que je viens à peine de rencontrer? Au moins elle est venue d'elle-même vers moi et elle s'est montrée très aimable. Après tout, l'identité de mon père peut être facilement découverte, ce n'est qu'une toute petite partie de mes secrets..

"Je peux te confier un secret vraiment important? demande-je avec un visage sérieux. Un secret sur mon identité, car je ne veux ABSOLUMENT pas attirer l'attention sur moi.
-D'accord, je comprends, vas-y je ne dirai rien.
-Son Goku était en fait mon père.
-Ouah..euh.. je suis désolée... Son Gohan ah bah oui bien sûr je ne comprends pas que perssone n'ait fait le rapprochement.
-Parce que je n'ai apparament pas l'air de savoir me battre, ce qui est faux, je n'ai pas l'air d'être le fils de deux combattants de légende. Tout le monde m'a jugé dès mon premier pas dans la classe et puis cette difficile "leçon" d'Histoire n'a pas vraiment aidé. Je suis le fils de Goku et j'ai été entrainé depuis l'âge de quatre ans mais je n'aime pas vraiment me battre contre d'autres personnes que ma famille.
-Tu pourrais me raconter des histoires sur ta famille?
-Désolé mais la plupart de nos histoires comme nos relations sont tenues secrêtes et au delà de ta compréhension. Vraiment, je te les raconterais peut-être un jour mais ne me presse pas s'il te plait.
-Ok alors on fait un deal! On se parle, on apprend à se connaître et quand on sera ami et que tu seras prêt tu me raconteras d'accord? demande-t-elle avec un doux sourire sur le visage.
-Ca me semble raisonnable, dis-je en souriant à la manière des Sons.
-Allez, viens les cours vont reprendre. Oh et puis ses vêtements larges sont là pour cacher ce qu'il y a dessous?? remarque-t-elle en souriant étrangement. Heureusement pour toi que la tenue de sport à des manches longues.
-Heureusement. On a quoi maintenant?
-Maths. Bon je vais rejoindre Videl. A la prochaine!" termine-t-elle en partant en courant.

Une amie. Je suis parvenu à me faire une amie, ou une amie potentielle en tout cas. Je n'ai plus qu'à surveiller si elle va rêvéler mon secret ou non.

Le reste de la journée se déroule sans évènements notoires. Erasa n'a parlé à personne de mon père, et n'a même pas révélé qu'elle était venue me parler. Cependant je l'entends me défendre gentîment au près de ses amis et elle me fait souvent des sourires. Elle semble très gentille. Peut-être pourrais-je lui révéler qui je suis après tout, avoir quelqu'un à qui me confier serait agréable.

Enfin la journée terminée, je me débrouille pour sortir lentement de l'école pour rejoindre une ruelle cachée et m'envoler au dessus des nuages. Je vais devoir faire attention lorsque je vole en ville.
A la maison, ma mère m'ennuie déjà avec Erasa. Elle va un peu vite en besogne il me semble. Et Goten ne m'aide pas vraiment. Le clône de Papa n'arrête pas de me sauter dessus pour me demander des détails sur elle. Pourquoi ai-je parlé?? Avant le diner puis après je pars dans la forêt pour m'entrainer. Il me faudrait un moyen de m'entrainer sans que Vegeta découvre ce que je fais. Je suis sur le point de découvrir une nouvelle étape! Papa serait fier de moi!

.......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

Les jours s'écoulent, et la vie n'est pas plus intéressante. La routine m'assaille. Les cours d'Histoire continuent d'être gênant avec le dernier sujet, Piccolo Daymao et le petit garçon qui l'a vaincu, Son Goku. Tous les midi, Erasa fuit ses amis pour me rejoindre sur le toit et discuter. Elle me dit souvent qu'elle doit aller vite et éviter Videl qui commence à se douter de quelque chose. Nos conversations sont importantes pour moi. Je lui raconte les histoires de mon père et certaines vérités sur mes parents que le monde ignore. Elle est très ouverte, très compréhensive. En cours de sport, je fais en sorte de passer pour un nul ou du moins je fais de mon mieux pour ne pas être le meilleur. Chaque fois, j'ai le droit à des insultes et des remarques, des regards blessants de la part de Videl et Sharpner et un sourire compréhensif de Erasa. Heureusement qu'elle est là.

Dernièrement, une nouvelle activité est apparue pour mettre un peu de piquant dans ma vie.
Ce jour-là, j'étais en sport et je devais attendre sur un banc de sauter en hauteur. J'ai entendu une montre sonner, et j'ai découvert que Videl aidait la police dès que celle-ci l'appelait. Je suis allé voir Erasa pour lui demander des explications.

"Videl aide la police quand celle-ci n'arrive pas à gêrer des gangs ou des prises d'otages. Elle est très forte en arts-martiaux et s'en sort bien, ne t'inquiète pas.
-Même s'ils ont des flingues? demandais-je soupçonneux.
-Euh... non je ne sais pas mais pourquoi?
-J'y vais je t'expliquerais plus tard!"

Sur ce j'ai fait semblant de me sentir mal pour quitter le cours et je suis parti rapidement. J'ai survolé un moment la ville en Super Saiyen pour ne pas être reconnu puis je l'ai trouvée dans un immeuble en flamme tentant d'ouvrir un réservoir d'eau. Elle était vraiment courageuse il faut dire, et déterminée! Mais si je ne faisais rien elle allait mourir avec les autres. J'ai commencé par rapidement sortir les personnes qui me regardaient avec des yeux comme des soucoupes puis je l'ai rejointe.

Elle était épuisée et tentait en vain de tourner cette vanne. Elle n'allait pas y arriver et remarqua le réservoir qui commençait à tanguer. Je suis intervenu et ai percé un trou dans le réservoir. Lorsqu'elle s'est relevée, elle était choquée, mais le choc est vite passé.

"Qui es-tu toi et que fais-tu là je n'avais pas besoin d'aide! m'a-t-elle crié.
-Pas besoin d'aide?? Avez vous remarqué que vous seriez morte sans moi? Ayez un peu plus de respect! rétorquai-je, énervé.
-Euh..oui..euh.. Ca n'explique pas ce que tu fais là toi! Qui es-tu? Je suis Satan Videl la fille de l'homme le plus fort du monde et je te somme de répondre!"

Là elle m'a vraiment énervé! Non mais pour qui elle se prend cette fille!!

"Non mais c'est quoi votre problème?? Vous croyez parce que vous êtes la fille de l'autre afro vous avez tous les droits? non mais vous vous prenez pour qui? Je vous ai sauvé la vie je vous signale! La moindre des choses serait de me remercier! Et ne me tutoyez pas, on ne se connait pas! Vous êtes vraiment aussi égoïste et prétentieuse que votre père! Je m'en vais!"

Je l'ai laissé là, et je suis partie en volant. Plus tard, j'ai rencontré Erasa et je lui ai tout raconté. Je lui ai expliqué que je ne pouvais pas encore lui direle secret dema transformation mais elle a pu m'apprendre que les gens m'appelaient le Gold Fighter et que Videl était très énervée contre moi. Il semble que mes mots ne l'ont pas assez ébranlée. Erasa m'a expliqué le changement qu'elle avait vu chez sa meilleure amie depuis le Cell Game. J'ai peut-être été rude avec elle mais j'ai raison. Elle devrait vraiment se remettre en question!

Enfin plusieurs jours ont passé et le Gold Fighter est réapparut plusieurs fois toujours dans le kimono orange de mon père sauvant la vie de Videl. Cette fille est vraiment insupportable. Elle continue de me hurler qu'elle n'a pas besoin de moi, que je lui prends son job, et que je suis un salaud. Chaque fois son comportement m'exaspère et je m'en vais rapidement. En cours, elle n'est pas plus aimable. Elle ne me parle toujours pas mais je l'entends répéter à Erasa qu'elle ne voit rien chez moi qui soit intéressant. Elle m'agace!

.......................................................................................................................................................................................................................................................................................................


Aujourd'hui est un nouveau jour mais un jour particulier. Si le monde fait la fête, moi je déprime. Cela fait aujourd'hui sept longues années que mon père et Cell sont morts. Pour m'empêcher de me morfondre toute la journée, Maman m'a forcé à aller en cours. Je ne sais pas vraiment si c'est une bonne idée d'aller à Satan City le jour de la Grande Célébration de Hercule! Enfin, peut-être a-t-elle raison, je ne suis pas vraiment en état de me poser ce genre de question.

Tous les élèves sautent de joie et proclament leur humeur aujourd'hui. D'un côté, cela me donne envie de vomir! Eux sont heureux alors que mon père est mort. Mais en fait, je suis ravi dans un autre sens. Cela signifie que le sacrifice de mon père n'a pas été vain. Je me suis souvent poser la question de pourquoi mon père n'était pas revenu, et force est de constater qu'il avait sûrement raison. Sa puissance, son identité et sa réputation autant sur Terre et que dans le reste de l'Univers auraient pu attirer des menaces. En fait, entre lui et moi, celui qui doit se sentir le plus coupable, c'est lui! Depuis Radditz jusqu'à Cell, je sais qu'il ne l'a pas pris aussi bien qu'il n'y parrait! Nul doute qu'au fil des années il est devenu maître dans l'art de contrôler ses émotions, pas comme moi! On ne passe pas des années seul dans la nature sans se renforcer d'un manière ou d'une autre!

Enfin, la Terre est sauve, pour l'instant du moins, et elle a goûté à sa plus longue période de paix depuis plusieurs dizaines d'années. Merci Papa. Cela n'enlèvera jamais le sentiment de culpabilité que je ressens mais c'est ce qui fait de moi ton fils.

Enfin je suis assis dans ma classe éloigné le plus possible de l'effervescence des autres. Je crois qu'Erasa a remarqué mon humeur. Je crois aussi qu'elle se doute fort de la raison même s'il lui manque les parts essentielles. Elle se doute du fait que je sois le Delivery Boy et je suis sûr qu'elle meure d'envie de connaître ma version des faits. Mais elle est constamment entourée de Videl. Je ne peux pas m'approcher et lui dire "en fait c'est moi qui ait vaincu Cell". En même temps, Videl commence à me regarder de plus en plus, avec son regard qu'elle veut effrayant. Elle ressemble tellement à ma mère quand elle fait ça! Mais bon les regards qui tuent je connais trop bien pour y plier! Et puis son arrogance est vraiment insupportable!

"Bonjour tout le monde. Pour fêter ce jour, nous avons un invité surprise à l'école qui nous attends dans l'auditorium, suivez-moi dans le calme."

Génial. Tout le monde se doute facilement de qui il s'agit. Videl rougit déjà de honte alors qu'une foule de journaliste approche. Elle tient Erasa par le bras et fait tout son possible pour se faufiler le plus rapidement et le plus discrètement dans la foule vers l'auditorium. Peine perdue. Je ressens déjà les "KI" de toutes les personnes déjà présentes dans la salle, dont celui du clown. Je sens que je ne vais pas aimer ça.

Je m'assoie en haut de l'amphithéâtre, le plus prêt de la porte pour pouvoir partir plus vite.

"Votre attention chers élèves, voici celui que vous attendiez tous, le sauveur du monde Hercule Satan!!
-Hahaha Oui c'est moi l'Homme le plus fort du monde! Car oui c'est moi qui est vaincu Cell Hahaha!!"

Mais quel clown! Je n'arrive toujours pas à comprendre comment les gens peuvent ne pas voir la vérité derrière ce masque! D'accord dans un sens ça m'arrange, mais il ne devrait pourtant pas être difficile de comprendre que cet homme est faux!!

"Pour célébrer l'anniversaire de MA victoire, la vidéo du Cell Game va vous être montré, vous allez tous pouvoir voir combien je suis le plus fort!"

Bien sûr, j'aurai du le voir venir! Surement un faux film fait pour le mettre en scène et nous tourner en ridicule! Il va falloir que je calme ma fierté de Saiyen ou cette salle va subir des dégats!
Ce film est horrible. Le début est véridique, enfin sans le premier "combat" de Hercule et jusqu'au début du combat de Papa contre Cell. Le revoir en image ravive de fortes douleurs en moi. Mais c'est à ce moment là que le film se transforme en vague mascarade. Les véritables images sont remplacées par des acteurs avec des masques et le ridicule menace à chaque phrase. Je n'arrive pas à me contenir! Comment ce clown peut-il insulter mon père ainsi? Il présente mn père comme un fourbe et un faible!! Son Goku, un faible????
Je n'en peux plus, je ne tiens pas! Aujourd'hui plus qu'un autre jour. D'une vitesse de saiyen je me lève et lance un bref un "KI" blast à l'écran qui explose sur le coup puis je m'enfuis en pleurant, ce que je n'avais plus fait depuis la mort de mon père. Je cours jusqu'à mon refuge sur le toit et m'effondre à genou à la mémoire de mon père.

"C'était ton père, le grand homme qui a combattu Cell? demande une voix derrière moi que je reconnais comme Erasa.
-Oui, parviens-je à répondre après mettre repris, et ce film était une véritable insulte à sa mémoire! Mon père n'est PAS faible!! Et il est mort par ma faute!
-Et si tu me racontais tout," me dis-t-elle en me serrant dans ses bras.

C'est comme si une bulle s'est percée. Je m'assois, adossé au mur à côté de cette fille avec qui je ne partage rien mais qui est déjà comme une soeur, et je raconte. Je raconte tout. Depuis l'origine de mon père jusqu'à la mort de Cell. Elle est la première personne à qui je raconte ma vie hors des Z-fighters. Elle se montre d'ailleurs étonnamment compréhensive.

"Et bien, je dois dire que je ne suis pas si surprise que ça, je m'y attendais un peu depuis le Gold Fighter. Je ne peux pas imaginer ce que tu as pu ressentir avec tout ce que tu as traversé, mais je peux te soutenir pour le futur. Amis?
-Amis. réponds-je soulagé.
-Allez viens, il faut qu'on retourne en classe vu que tu as explosé l'écran, dit-elle en riant, Videl et Sharpner vont partir à ma recherche bientôt."

Je l'ai donc suivi jusqu'en classe, soulagé par les sourires chauds qu'elle me lançait. Une soeur, oui c'est ce qu'elle est pour moi. Je suis vraiment ravi de l'avoir rencontrée. Mais, perdu dans mes pensées, je ne me rends même pas compte des regards noirs que me lance sa meilleure amie, Videl. Ah elle vient par ici, elle a vraiment l'air en colère. Enfin plus que d'habitude. Elle agrippe par le bras Erasa et l'attire vers là où elle était avec Sharpner. Ai-je la peste? je ne crois pas. Je décide donc de m'installer juste à bonne distance pour entendre la conversation alors que seule Erasa sait que je les entends.

"Que faisais-tu avec ce type bizarre Erasa, réponds-moi! ordonne Videl avec hargne.
-Je ne faisais que parler avec un ami nommé Gohan, et il n'est pas bizarre! lui répond Erasa sur le même ton, ce qui me surprend assez.
-Ce type n'est qu'un geek et un faible, tu ne devrais pas perdre ton temps avec des minables comme lui, continue Sharpner.
-Gohan n'est ni geek ni faible et je passe mon temps avec lui si je veux!
-Ce type cache des trucs j'en suis sûre! Dis moi ce que tu sais! ordonne à nouveau la brune.
-Non
-Comment?
-Non, j'ai dis non! Tu n'as pas à savoir ses secrets s'il ne veut pas te les dire, et je n'ai pas à te les dire!
-Si tu dois me les dire!
-Et pourquoi devrais-je obéir à tes ordres?? hurle maintenant Erasa de telle sorte qu'il n'y a pas que moi qui peut entendre.
-Parce que je suis...
-Non ce n'est pas la bonne réponse Videl! Je commence à croire que le Gold Fighter avait raison lorsqu'il t'a hurlé tes quatres vérités, oui la scène a été diffusée en boucle! Tu n'es pas la reine du lycée, tu n'es pas la princesse du monde, et personne n'a à s'applatir devant toi parce que tu t'appelles Satan! Je ne vais pas te dire des choses que tu n'as pas à savoir, parce qu'un ami a confiance en moi! Toi apparamment ce n'est pas ton cas! Connais-tu les mots vie privée? Ce n'est pas parce que ta vie est étalée dans tous les journaux que tu dois passer ta frustration sur tout ceux qui peuvent la garder secrête! Alors pour la dernière fois, laisse-le et laisse-moi tranquille!"

Là je dois dire que je suis impressionné, je ne pensais pas Erasa capable de tenir tête et d'envoyer balader Videl ainsi. Il faut dire qu'elle fait maintenant partie du cercle très fermé de "Ceux qui Savent"! Je la vois maintenant se détourner d'une Videl décomposée et me rejoindre.

"Le spectacle t'a plu? me demande-t-elle avec un grand sourire.
-C'était jouissif! réponds-je avec un très large sourire.
-Tant mieux, viens allons en cours, je vais pouvoir te tenir compagnie en cours cette fois!"

Ainsi elle me prend le bras et nous partons vers la salle en riant de bon coeur. Cette journée qui avait si mal commencé s'améliore grâce à elle.

.......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

Mais les bons moments ne durent jamais c'est bien connu! Surtout pour moi!

"Cette après-midi, Mister Satan offre à toute l'école un voyage dans son avion pour aller voir le lieu où s'est déroulé le Cell Game, qui a été gardé intact en mémoire de ce moment important de notre histoire.
-QUOI? je hurle sans pouvoir me retenir, mais vous auriez du demander au préalable!
-M Son veuillez ne pas hurler. C'est une offre importante que M. Satan vient de nous faire, elle sera bonne pour tout le monde et un devoir vous sera demandé sur ce que vous avez retenu!"

Je ne veux pas retourner là-bas!! Dende, si c'est de ton fait, tu es mort! Pourquoi moi? Ce lieu est un cauchemar pour moi! Je sens à côté de moi Erasa qui me caresse le bras pour m'aider. Heureusement qu'elle sait, mais elle ne peut pas aider la douleur à passer!

"Je suis désolée pour toi, Gohan, je vais faire de mon mieux pour te soutenir.
-Merci, tu n'as pas idée combien ta présence me soulage, mais ça ne sera jamais suffisant là-bas!"

Le voyage se déroule dans l'un des énormes avions en possession du clown. Les hauts-parleurs et écrans repassent en boucle le ridicule faux film du Cell Game. Je crois que je vais devenir malade.
Ca y est, nous y voilà.
Je ne veux pas descendre.
Tous les élèves sont sortis, enthousiastes, il ne reste plus que Erasa et l'ombre de moi-même. Je ne veux pas aller là-bas.

"Gamin, descend de là, hurle le "Champ'" j'ai un discours à faire et tous les élèves doivent écouter.
-Je n'ai aucune envie d'aller LA-BAS et ncore moins pour devoir encore entendre vos mensonges.
-M. Son, je vous somme de descendre, ou je téléphone à votre mère.
-Ma mère comprendrait, mais bon je vais descendre ça sent trop le menteur ici!" je réponds avec dégout.

Je remarque en descendant que Videl a assisté à la scène. Elle doit encore essayer de savoir qui je suis. Tant qu'elle arrête de me tourner autour, j'en ai rien à faire.
A la sortie, Erasa me rejoint et nous nous éloignons de l'effusion de joie du groupe. Videl semble décidée à nous suivre mais je m'en fiche. Je suis trop déprimé pour ça. Il y a une scène plus loin sur laquelle Hercule commence son discours. Je ne peux plus rien entendre. Inconsciemment, mes pas me guident vers les lieux du combat. Comme dans un état second, je revois les évènements qui se déroulent les uns après les autres. C'est à peine si je me rends compte que je les dis à haute voix et que Erasa m'écoute à côté.

"A ce moment-là, je me suis rendu compte de mes erreurs, je m'étais laissé submergé par ma colère et j'avais laissé le monstre se reprendre. Les dix secondes les plus longues de toute mon existence. Lorsque mon père est apparu devant moi il m'a dit "Tu as bien combattu Gohan, dis à ta mère que je suis désolé, que je devais le faire, je suis fier de toi, mon fils, je t'aime" A sa place, je ne serais pas fier de moi. J'ai causé sa mort. Il s'est téléporté avec le monstre et s'est sacrifié pour sauver la Terre, une fois de plus. Et ce n'était même pas suffisant! Cell a pu revenir. Il a commencé par tuer Mirai puis allait s'attaquer à Vegeta. J'ai pris cette cicatrice à l'épaule quand je l'ai sauvé. Tout s'est terminé ici, sur un dernier duel de Kamehameha alors que j'entendais mon père me soutenir de l'Autre Monde. Je l'ai battu, mais mon père était mort. On est tous partis juste après ça."

Je ne me suis même pas rendu compte pendant mon discours que je pleure. Sept ans après les évènements, je pleure encore. Je sens derrière moi Erasa qui m'entoure de ses bras, et qui pleure également avec moi. Oh et je viens enfin de remarquer un "KI" familier qui semblait être là depuis un bon moment. Nous nous retournons pour voir Videl pleurer également.

"Ne dis rien s'il te plait, à personne. Je n'ai jamais chercher rien d'autres que la paix. dis-je simplement en la fixant dans les yeux. Mais tu comprends pourquoi je ne t'ai jamais rien dit.
-Ce... ce n'est pas possible. arrive-t-elle à articuler.
-Erasa, écarte-toi s'il te plait, elle a besoin de preuves.
-D'accord."

Une fois qu'Erasa s'est éloignée, j'appuie sur le bouton sur ma montre et passe en Super Saiyen. Juste assez longtemps pour la voir tomber à genoux de choc. Je retire vite mon costume tandis qu'Erasa se précipite pour la soutenir.

"Tu..Erasa tu savais?
-En fait, le premier jour de l'arrivée de Gohan j'ai commencé à lui parler le midi. Et après régulièrement, il me racontait des tas d'histoires. Je savais qu'il était le Gold Fighter et aujourd'hui il m'a raconté après avoir été bouleversé par le film.
-Oh oui je comprends... écoute Gohan, je ... je suis vraiment désolée de mon comportement. Tu avais raison, vous aviez raison, je me suis comportée comme une héritière hautaine alors que j'ai toujours voulu m'en empêcher. Peux-tu me pardonner?
-Bien sûr! je réponds ravi, il faut dire que cette fille est vraiment très jolie.
-Et..euh... je me doute que tu dois être infiniment puissant, tu.. tu voudrais bien m'entrainer?
-Oui sans problème, je t'ai vu combattre, tu es très forte! Bien plus que ton père en fait!
-C'est vrai merci, répond-elle avec un grand sourire qui me fait rougir.
-huhuhu bah alors vous deux pourquoi vous rougissez ...
-QUOI? non mais non euh..Erasa!!"

Sur ceux nous retournons tous les trois vers les autres, ravis et souriant. Erasa ne cesse de faire des allusions embarrassantes. Si elle continue je vais pouvoir découvrir une nouvelle teinte de rouge cramoisie. Et c'est la même chose pour Videl. Il faut dire qu'elle est vraiment mignonne. Surtout quand elle s'énerve. Elle ne s'en rend pas compte, mais les sourires qu'elle m'adresse me soulage et m'apaise bien plus que personne n'a jamais pu le faire depuis ce jour.
La sortie s'achève et nous revoilà à la sortie du lycée.

"Alors ça te va, je viendrais ce week-end chez toi pour nos entrainements, et pour que tu me racontes toutes ton histoire. D'accord? me demande-t-elle avec des yeux pétillants.
-D'accord." Acquièce-je avec un sourire doux et apaisant collé sur le visage.

Je n'avais pas souri comme ça depuis des lustres. Après ces quelques mois de lycée, faire face à mon passé a enfin pu me soulager. Peut-être Dende a-t-il tout arrangé? Mais à partir de maintenant Papa, je te promets que je ne me morfondrais plus. Pour elle, j'irai de l'avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
One-Shot Dragon Ball Z - Comment faire face à son passé...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dragon Ball Z [Topic Général]
» Végéta et Bulma (Dragon Ball)
» Dragon Ball Raging Blast
» Dragon Ball Z : Butoden + Hyper Dimension
» Dragon Ball Z Sparking Meteor

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crazy Laziers  :: Fictions ! :: Recueil de fictions :: Fic d'Apfane Chan-
Sauter vers: