AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Destiné... Immuable?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ikki34
Laziers débutant
Laziers débutant
avatar

Masculin Messages : 54
Date d'inscription : 18/03/2011
Age : 26
Localisation : Sud de la France
Humeur : Cela dépend du moment

MessageSujet: Destiné... Immuable?   Mer 27 Avr - 0:53

Choix…Destiné…Fatalité…Coïncidence… Des mots opposés mais complémentaire. L’Histoire de l’Homme est-elle déjà écrite? Un Dieu tire-t-Il les ficelles de la vie? Ou se contente-t-Il d’observer?

Une partie de l’humanité a toujours cru que tout était dicté par les Dieux, l’autre partie a toujours cru que Dieu, qu’il existe ou non, ne faisait qu’observer. Qu’Il avait écrit les grandes lignes de notre vie mais que le libre arbitre qu’Il nous a offert nous permettait de choisir comment vivre notre vie et même de choisir une voie complètement différente de celle qu’Il nous a choisi.

Moi je crois au pouvoir du libre arbitre. Je crois que chacune de nos actions entraine une conséquence. Je crois en la valeur de l’Homme, de l’Humanité. Je crois que nous pouvons choisir notre vie. Je crois que nos actions et nos paroles font ce que nous sommes. Je crois que les Hommes ont le pouvoir de faire tomber les Dieux. Je crois que les Hommes ont le pouvoir de changer Leur destin. Laissez moi changer un seul paramètre du passé et vous verrez que la vie sera bien différente!

Vous êtes à la dernière page de mon mémoire et je serais mort depuis longtemps lorsque vous lirez ceci mais laissez moi vous dire que l’on m’a offert cette chance. Aujourd’hui c’est mon dernier combat. J’ai en mémoire la vie que j’ai vécu avant de changer le passé et maintenant c’est à mon tour de prouvez que je peux changer le destin! Ou je mourrais en essayant!

Parole de Namikaze Uzumaki Naruto!



Chapitre un: Rikudo Sennin



« Sasukeeee Narutooooooo !!! hurla sakura en arrivant sur le lieu du duel avec plusieurs centaines de Shinobi des différents villages cachés. »

Ce qui fut une prairie verdoyante était a présent un chant stérile plein de cratère. Au centre de ce chant deux hommes, deux frères, deux amis, deux ennemis, deux ninja qui ne seraient certainement pas dépassés avant plusieurs génération. L’un était allongé, une épée planté dans le corps, le deuxième était debout victorieux de ce duel amère. Lorsqu’il entendit la voix il vit ces centaines de shinobis l’entouré. Il sourit, un sourire sans joie.

«  Il est mort Sakura, j’ai remporter ce duel que j’ai toujours voulu mais je ne ressens aucune joie. Je viens de tuer mon meilleur ami, mon frère. Je n’ai plus rien.
- Sasuke, tu étais tout pour Naruto, revient parmi nous!
L’Uchiha tourna son visage vers le ninja copieur qui venait de prononcer ces mots à la surprise général. La totalité des ninjas présent voulaient la mort du nukenin et pourtant le second du Rokudaime Hokage venait de proposer l’amnistie à celui qui venait de tuer son chef? Impensable!
- Nauto m’as demandé de te faire Nanadaime Hokage si jamais tu venais à le vaincre et montrer des signes de rédemption alors c’est-ce que je fais. Mais ne t’y trompe pas si tu refuses je te tue sur le champs en tant que Nukenin, assassin de plusieurs centaine de combattant de l’alliance shinobi, assassin du Rokudaime Hokage ainsi que du Yondaime Raikage! »

A ces mots Sasuke activa son Mangekyo Sharingan. Moins d’une seconde plus tard une trentaine de kunais se plantèrent dans sont corps. Bien qu’il les ai vu arriver comme au ralentit son corps était trop faible pour tenter la moindre esquive, mais surtout il n’en avait pas la moindre envie. Lentement il se retourna pour marcher vers le corps de Naruto. Les ninjas furent sidérés. Plusieurs kunais avaient touchés des points vitaux dont le cœur mais il marchait encore. Seul les plus vieux comprirent ce qui se passaient. Uchiha Sasuke venait bel et bien de mourir mais son corps était mu par une volonté qui transcendait la mort elle-même, tel un homme rendu inconscient mais qui se relevait pour se mettre en position de combat. Une volonté en soit phénoménal mais ce que faisait Sasuke était une chose rarissime qu’ils ne verraient plus de sitôt. Arrivé au niveau du toute jeune Hokage le corps de l’Uchiha tomba a genoux pour ne plus jamais bouger, le Mangekyo encore activé malgré la mort de son possesseur, plongé dans les yeux bleu de son ami.

Sasuke marchait dans ce monde entièrement blanc. Soudain une voix retentit dans son dos. Il sourit en reconnaissant son propriétaire.
- Naruto, répondit-il avec le sourire. Tu sais ou nous sommes?
- Je ne sais pas, je me souviens juste que tu me plantais ton sabre et je me suis retrouver ici. Tu es apparut quelque instant plus tard.
- Alors nous sommes mort tout les deux, mais je ne pensais pas que le monde des morts était si… vide. » Naruto explosa de rire et adhéra aux propos du brun.

« - Parce que vous n’y êtes pas encore, retentit un voix, puis une silhouette apparut
- Et vous êtes? demanda le porteur des pupilles rouges
- Vous me connaissait surement sous le nom de Rikudou Sennin. Je suis là pour vous faire une proposition, Naruto, Sasuke
- Oh! Le Rikudo qui nous connait? J’en suis flatté pas toi Sasuke?
- Si si, vachement.
Le Rikudo sourit devant ces deux personnes si différentes que tout opposés mais qui était pourtant capable de mieux se comprendre et plus complémentaire que deux amants.
- Et c’est quoi ce deal? continua Sasuke.
- Aimeriez vous changer votre passé?
- Non, répondit Naruto aussitôt, mes souffrances, mes peines, mes moments difficiles, mais mes moments de joie, de découverte, mes bêtises… Tout cela a contribué à me forger alors non.
- Oui, répondit quand à lui Sasuke, le nombre de choses que j’aurais voulu changer sont innombrables, mais pas pour moi. Pour mes proches.
- Sasuke, Naruto sachez que j’ai le pouvoir de vous envoyez dans le passé pour trois minutes, à l’endroit et a l’époque que vous souhaitez. Mais si vous changez quoi que ce soit, le futur que vous connaissez pourrai être changer, non il SERA changé! Vous avez accompli de grande chose voilà pourquoi je vous propose cela. Mais réfléchissez bien. Vous m’avez donné vos réponses sous l’impulsion. Maintenant réfléchissez bien. »

Sasuke et Naruto se consultèrent de longues heures, parlant du pour et du contre , les changements que cela pourrait engendrer. Finalement ils décidèrent d’accepter et demandèrent a être en envoyer à la croisé des destins…

Quelque parts près de Konoha, dans une grotte.

« OH MON DIEU!! SA FAIT MAL!!!
- Je, euh, je n’ai jamais entendu Kushina avoir si mal, vous… vous êtes sur quelle va bien? demanda le Yondaime paniquer.
- Elle va bien!!! Continuez juste de garder un œil sur le sceau! répondit énervé Biwako, la femme du Sandaime
- Mais… elle est…
- Seigneur, vous êtes le Yondaime Hokage alors ne paniquez pas! C’est pourquoi ce sont les femmes qui ont des bébés. Vous les hommes ne supporteriez pas la douleur.
- uuuuuuaaaaaaaaahhhhhhhhh, gémissait de douleur Kushina.
- C’est si fort! Je peux sentir le renard lutter pour sortir, pensa le Hokage. Tiens bon Kushina. Tiens bon Naruto.

Hors de la grotte, les trois Anbus qui la protégeait venait d’être éliminée et un homme s’avançait lentement vers l’intérieur. Kushina hurlait de plus belle lorsque Biwako s’écria:
« - Je vois la tête!! On y est presque Kushina!
- Continuez Kushina-san! Dit à son tour Taji
- Naruto sors et toi Kyuubi reste là où tu es! dit le Hokage pour lui même»

Des pleurs se firent finalement entendre mélanger à la respiration saccadé de la mère.
« Vas chercher de l’eau chaude!
- Oui madame!
- C’est fini, dit le Yondaime à sa femme
- Félicitation c’est un garçon, annonça à son tour Biwako.
- Regarde moi je suis père, s’exprima le blond en pleur.
- Je te rencontre enfin, dit à son tour Kushina
- Ok! Je sais que tu es épuisé par l’accouchement mais il faut complété le sceau de Kyuubi.
- Vrai, dit la jeune femme. » Tandis que les médecins s’était éloigné avec le bébé, les cris des adultes se firent entendre.
« - Biwako-sama, Taji! Cria Kushina lorsqu’elle les vit à terre.
- Yondaime Hokage, écarte toi du Jinchuuriki ou ton fils mourra après avoir vécu seulement une minute dit un homme vêtu d’une cape à capuche noir et d’un masque d’une voix menaçante avec le nouveau né dans les bras.
- Comment a-t-il brisé la barrière? Qui diable est ce gars? pensa Minato.
Entendant les gémissement de sa femme et voyant le sceau sur le point de rompre il cria son nom.
- Ecarte toi du Jinchuuriki ou tu t’en fiches si ton fils meurt? reprit le kidnappeur en sortant un kunai.
- Attend! Ju… juste calme toi!
- Tu devrais appliquer ton propre conseil, je suis parfaitement calme, dit-il en lançant le bébé dans les airs avec l’intention de le transpercer. 
Il ne put jamais achever son geste car un homme brun lui trancha le bras tandis qu’un blond inconnu rattrapa le bébé au vol.
« Sasuke! Attrape! Dit le blond en lançant le bébé a son coéquipier avant d’ attaquer le ninja masquer tout en se mettant au milieu d’un éventuel lancé de kunai sur le bébé.
- Non mais sa va pas de balancer des bébés espèce d’abruti! hurla le dénommé Sasuke en attrapant le nourrisson.
L’homme en noir se dématérialisa pour passer a travers le blondinet qui l’attaquer mais une fois fait il fut accueillit par des flammes noirs, l’obligeant a disparaitre définitivement.
L’Hokage fut sidéré. Les courtes passes d’armes lui avait suffit pour dire que les trois étaient de redoutable adversaire mais pas plus. Lorsqu’il entendit Kushina hurler il referma le sceau en toute hâte. Lorsque cela fut fait il se tourna vers les deux inconnu pour les remercier mais lorsqu’il tendit les bras pour récupérer son fils les deux shinobis firent un bon en arrière qui surprit Kushina et Minato qui se mit aussitôt en garde prêt à récupérer son fils coûte que coûte. Cependant le blond inconnu leva une main en signe d’apaisement et prit la parole. Sa voix était clair mais on pouvait y lire l’empressement.
«  Ecoute moi bien Minato. Cet homme que tu viens de voir est l’âme de Madara, il reviendra, Sasuke n’a pu le tuer mais il deviendra un grand ennemi de Konoha. Dans plusieurs années une guerre se produira. On était venu le tuer mais malheureusement nous avons échouer. Ce sera Naruto qui héritera de cette tâche. Forme le dès sa plus tendre enfance il a un grand potentiel. Sasuke quelque chose à ajouter?
- Prenez garde au Uchiha. Ils sont un grand clan mais réhabilitez les ou vous serez obliger de les exterminez. Il est temps de nous quitté Naruto. »
Sasuke approcha du père de l’enfant et le lui remis puis regarda son compagnon et souris. Le jeune blond retira son sabre et le remis au Hokage.
« - Remettez le lui lorsqu’il sera en âge de le manier, cadeau d’un grand frère, dit-il avec un sourire.
Kushina je sais que tu n’aime pas tellement tes cheveux mais ils sont très beau. Si la mère est une beauté et si le fils avait eu les même cheveux il serait magnifique également non? Désolé d’être le second à te complimenter sur tes cheveux alors que Naruto aurait du l’être c’est pourquoi je ne demanderai pas a ce que tu me dises que tu m’aimes, continua-t-il en rigolant. »
Kushina le regarda les yeux exorbités, tout comme Minato surprit par la connaissance de la vie personnelle du couple. Le brun posa la main sur l’épaule de son compagnon pour lui indiqué qu’il était temps et les deux devinrent de plus en plus transparent et avant qu’ils ne disparaissent dire d’une seul voix
«  Je suis heureux de vous avoir rencontré Minato-sama, le blond fut le seul a rajouté Kushina-sama »
Le jeune couple fut trop choqué pour parler. Ils ne connaissait pas leurs noms et pourtant quelque chose leurs disaient qu’ils allait les revoir bientôt.


Un choix change la face du monde nul ne peut jouer avec le temps sans laisser de conséquences, bénéfiques ou non. Deux ninjas qui auraient eu leurs noms dans les livres d’histoires ont choisis de changer le passés pour leurs proches mais cela changera le leurs de passés et leurs avenir. Mais la destinée peut-elle être changé? Naruto et Sasuke ont voulu stoppé une guerre total pourtant ils ont échoué. Qu’adviendra-t-il de ces deux shinobis qui furent à la fois si proche et si éloignés?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ikki34
Laziers débutant
Laziers débutant
avatar

Masculin Messages : 54
Date d'inscription : 18/03/2011
Age : 26
Localisation : Sud de la France
Humeur : Cela dépend du moment

MessageSujet: Re: Destiné... Immuable?   Mer 27 Avr - 0:55

Chapitre deux: Test


Minato était dans son bureau en train d’étudier un nouveau rapport lorsqu’un ninja entra dans le bureau et avant même que ce dernier ne parle, l’Hokage prit la parole
« - Qu’a-t-il encore fait comme bêtise? devinant déjà ce que le chuunin allait lui annoncer.
- Il a repeint tout les portrait des maitres Hokage!
- Mon Dieu, répondit le maitre Hokage. Où ai-je donc ratée son éducation? Dites lui qu‘il devra nettoyer tout ça avant ce soir ou j‘interdirai a quiconque de lui vendre des ramens durant un mois.
Le jeune chuunin rigola devant cette menace. Il était de notoriété publique que le jeune Namikaze adorait encore plus les ramens que les farces. Après avoir saluer son supérieur il s’en allât.
- Alors fils? Fier de toi?
- Yep! Je t’ai particulièrement réussi tu sais? lança Naruto en entrant par la fenêtre.
- Je n’en doute pas.
- Il est temps de tout me révéler. Il y a six ans tu m’as dit que tu devais me révéler quelque chose d’important.
- Oui. Je t’ai laisser le soin de te perfectionner seul. De développer ton propre style. Aujourd’hui je connais ton niveau et tu as le niveau d’un ANBU. Leur chef a plusieurs fois voulu te recruter.
- Oui je sais. Mais tu m’as ordonné de jouer le cancre malgré que je sois ton fils. Que ce serait difficile mais que tu m’expliquerais tout à mes douze ans.
- Oui et ce temps est venu…

Minato parla alors longuement de cette fameuse nuit, la nuit de la naissance de son fils. Madara, les deux étrangers, leurs avertissements leurs apparence etc.
« - L’un d’eux se nommait Sasuke? Et était un Uchiha? Comme…
- Oui ton ami. Mais celui là était un renégat il possédait aucun signe d’appartenance au village. De plus il portait une tenue du genre d’Orochimaru.
- Le Sannin que Sarutobi-sama a laissé fuir?
- Exact. Nous en avons longuement discuté avec ta mère et nous pensons que ces des là était envoyé du futur. Coupant cour aux question de son fils en levant la main il continua. Théoriquement c’est faisable mais personne n’a jamais réussit cet exploit. Même un saut de quelques secondes en arrière. Mais j’ai vu la scène de mes yeux. Ils sont apparut de nulle part et ont disparut sans laisser de trace. Apparemment ils étaient limité en temps sinon ils l’auraient poursuivis. »
Minato relata le derniers discours du blond qu’il avait tu.
« Ce sont mes mots!!! s’exclama le blondinet, je m’en rappel « Maman tes cheveux sont très beaux. Si ma mère est une beauté avec ces cheveux alors moi aussi j’aurai pu l’être avec tes cheveux.
- Oui et tu es la troisième personne à me complimenter sur ça et deuxième personne a qui je vais le dire après qu’on m’ai fait ce compliment. Je t’aime.
- Mais tu me le dis tout le temps!
- Tu as raison. » et il savait que j’aurais du être la seconde personne a lui dire sa.
- Je sais, j’étais là. Ta mère n’a rien laissé paraitre mais on a été très troubler que tu prononces ces mots. Les mêmes que les siens. C’est alors que l’ont s’est penché sur la théorie du saut temporel. Il ne manque plus qu’une chose pour confirmé l’identité du blond. » Tirant un parchemin de son bureau, il invoqua une lame et la tendit à son fils.
« Le jeune blond m’as dit de te la remettre lorsque tu serais en âge. Je ne l’ai pas fait avant car je voulais tout te révéler avant. Cette arme est enchanté un puissant sceau la protège. Seul les membres de notre famille peuvent la toucher sans incident. »
Naruto vit le regard de son père et comprit ce qu’il sous-entendait. « de la part d’un grand frère » ou plutôt d’un « toi alternatif » mais pour en être sur…
Lorsque Naruto prit la lame il sentit son chakra se déverser dans le katana. Les deux Namikaze furent surprit car elle brilla d’un rouge démoniaque bien que la lame fut d’un blanc pur. Minato reconnu aussitôt le chakra du Renard et une dizaine d’hypothèse lui vinrent simultanément mais lorsqu’il vit le visage rayonnant de son fils il fut surpris.
« - Papa ce n’était pas un moi futur. Regarde le nom sur la lame. Il y’a marqué Uzumaki Naruto et de l’autre côté Rokudaime Hokage. Si c’est le sixième cela veut dire qu’il y a eu un cinquième. Or, vu combien tu es puissant et le plus puissant des Kage par-dessus tout. Il doit y avoir au moins trois générations voir quatre d’écart avec moi car tu ne peux pas mourir si facilement. Donc sa doit être un de nos descendant. Lorsqu’il vit les larmes de son père il fut complètement perdu.
- Tu te trompes Naruto. Tu aurais peut-être pu avoir raison mais plusieurs éléments tendent vers le contraire. Le premier est l’avertissement sur la future guerre, le second, sa demande de te former dès ton plus jeune âge, le troisième le chakra démoniaque de Kyuubi que dégage ce katana, le quatrième, ce sabre s’est mis en phase avec toi. Il n'a jamais brillé comme cela avant. Le cinquième, son apparence physique. Plus tu grandis et plus tu lui ressembles, le sixième Sasuke. Même motif que toi. Et enfin le nom sur le sabre, il n'était jamais apparut non plus.
- Mais il n’y a aucun Uzumaki au village.
- Pour toi le nom de ta mère est Namikaze mais son nom de jeune fille est Uzumaki. Et je ne sais pas comment aurait tourné l’affrontement avec cet homme mais si c’était bel et bien Madara, alors avec Kyuubi en plus je ne serais pas étonné que je sois mort avec ta mère après avoir scellé le renard en toi. Non cet homme et toi faites une seule et même personne. Ton destin sera grand mon fils. Mais douloureux. » Minato délaissa alors son travaille pour aller avec sa famille et supporter son fils qui venait d’avoir le choc de sa vie.

Trois semaines après avoir découvert sa destinée, les examens genins commencèrent. Le test fut sur le Henge no jutsu que chacun passa avec succès bien qu’un dénommé Naruto mis K-O certains examinateurs avec un Oiroke au lieu de prendre l’apparence de son père perturbant le bon déroulement du programme établi. Tous les genins furent rassemblés dans le gymnase pour la répartition des équipes afin que les parents qui le souhaitaient puissent assister à l’événement.
Umino Iruka fit la répartition des équipes. Trois équipes avaient déjà était formés lorsque l’annonce du premier nom de la quatrième fit un grand brouhaha parmi les parents et les élèves:

« Namikaze Natsumi »
« C’est elle la fille du Yondaime, et dire qu’elle n’a que huit ans. », « Le futur de Konoha est assuré avec des personnes comme elles », « C’est la digne fille de ses parents. » furent les commentaires les plus courant.
« Uchiha Kensei » La encore les commentaires furent élogieux.
« Fujisawa Itsuki » Bien qu’il ne fasse parti d’aucun clan il était un grand espoir de Konoha au même titre que ses coéquipiers. Les commentaires fusèrent de toute part
« Futur Sannin » « Grand shinobi » « meilleurs équipe depuis le Yondaime sous les ordres de Jiraiya-sama » etc etc.
Sous la direction du Jounin Shinkawa Yataru

Il fallut plusieurs minutes pour qu’Iruka puisse continuer. Lorsqu’il arriva à l’équipe sept ce fut la deuxième fois que la foule fit des siennes.

« Uchiha Sasuke » rimait avec « futur Itachi », « Meilleur de l’académie » etc.
« Haruno Sakura » cette fois aucun commentaire une shinobi toute somme normal.
« Namikaze Naruto » Iruka du l’appeler trois fois pour qu’il monte sur l’estrade et lorsqu’il dit « désolé Iruka-sensei mais comme c’étais ennuyant je me suis endormi » les réplique acerbe ne se firent pas attendre « Naruto est un raté qui ne sait faire que des farces. Il fait honte à sa famille », « Un tel comportement est honteux. » « C’est un scandale. » Devant tant de remarque le coté provocateur de Naruto prit le dessus:
« C’est sa l’avantage d’être le fils du plus puissant Kage, dit-il avant d‘éclater de rire.
Sous la direction d’Hatake Kakashi.

- Natsumi ton frère est une honte pour ta famille! déclara Uchiha Kensei d’un ton plein de mépris. Il ne sera qu’un boulet pour Sasuke-nii-san!
- Ne parle pas mal de Nii-sama Kensei!
- Je ne dis que la vérité. Et comment peux-tu mettre sama pour une personne telle que lui?

La huitième équipe fut constitué d’ Aburame Shino, Inuzuka Kiba et Hyûga Hinata sous la direction de Yuhi Kurenai
La dixième accueilli la formation Ino-shika-Chô deuxième génération sous la direction de Sarutobi Asuma.

Lorsque Kakashi arriva midi était passé.
« Yo les jeunes! dit-il mais à peine passa-t-il les portes qu’il glissa sur une flaque d’huile. Il vit alors une corde à laquelle se raccrocher ce qu’il réussit parfaitement. Mais cela ne fut pas gratuit. Un seau remplit de peinture se versa sur lui.

Naruto se roula sur le sol tellement il rigolait, Sakura jouait la fille désolé alors qu’elle jubilait autant que Naruto et Sasuke se demanda qui était ce Jounin pour se faire avoir si facilement… Hatake Kakashi, Itachi avait surement des infos.

Le jounin à la chevelure grise, ou bleu à ce moment là dit:
« Ma première impression est « Très mauvaise » mais je vous laisserai vous rattraper plus tard en attendant, allons sur le toit pour discuter. »

Lorsqu’ils y arrivèrent Kakashi prit la parole:
« - Bien j’aimerais que vous vous présentiez
- Quel genre de présentation? demanda Sakura
- Ce que vous aimez, détestez, vos hobbys, vos projets d’avenir, des trucs classiques.
- Dites sensei pourquoi ne pas commencer par vous? demanda à son tour Naruto.
- Moi? Je m’appelle Hatake Kakashi. Ce que j’aime et déteste ne vous regarde pas, mes loisirs sont variés, quant à mon avenir… Bof
- Super on est bien avancé avec son nom, dit Sakura à ses coéquipiers.
- Bon à votre tour maintenant
- Namikaze Naruto. Ce que j’aime: ramen, farce, entrainement et ma famille. Ce que je déteste: attendre pour des ramens, et toujours être comparé à mon père ou à ma sœur. Mes projets: Être à la hauteur de la confiance d’une certaine personne pour ensuite surpasser mon père. Mes loisirs: Passer mon temps avec ma sœur ou en entrainement!
- Vu ton niveau du dois pas beaucoup t’entrainer, ricana Sakura.
- Ahah en plein dans le mille Sakura-chan, rigola Naruto en se grattant l’arrière du crâne.
Même Sasuke sourit mais parce qu’il connaissait le vrai Naruto et non cette façade.
Quant à Kakashi il sourit également car se doutait que Naruto devait atteindre le niveau Chuunin. Sa façon de bouger, sa musculature fine mais puissante montrait un entrainement extrême au Taijutsu dont il devait être passé maitre.
- Moi c’est Haruno Sakura. Ce que j’aime… Celui que j’aime…mes loisirs sont… mes projets sont… Kyaaaa
- Et ce que tu détestes? demanda Kakashi
- Naruto!!
- Aouch! Sakura-chan!
- Bon le dernier!
- Uchiha Sasuke. Ce que j’aime: Mon clan. Ce que je déteste: énormément de choses. Mes loisirs: affronter mon frère. Mon objectif: Le surpasser.
- Bien a partir de demain on va en mission enfin je vais plutôt vous faire passer l’ultime test.
- L’ultime test? Qu’est-ce que c’est?
- C’est très simple Sakura, L’ultime test élimine plus de soixante pour cent des aspirant genin.
Voyant les têtes que ses élèves avaient il sourit puis continua
- L’académie fais une présélection, l’ultime test vire ceux qui ne sont pas apte à rejoindre les rangs des ninjas. Demain rendez vous à cinq heures du matin à jeun ou vous risquer de vomir. Tenez. Les détails sont dessus, dit Kakashi en leur tendant une feuilles chacun.

Le lendemain, Sakura et Sasuke arrivèrent au rendez vous mais aucune trace de Kakashi ou Naruto.
- Sasuke-kun, on s’est peut-être trompé non?
- Non c’est bien ici.
Trois heures plus tard Naruto arriva tout joyeux
- Coucou vous deux! Sa vas?
- Naruto! cria la rose, c’est maintenant que tu arrives?
- Désolé j’ai toujours du mal le matin, Kakashi-sensei est partit me chercher?
- Non, lui répondit son coéquipier. Il n’est toujours pas là.
- Ouah, je suis chanceux, ahahah.
Ses coéquipiers le regardèrent avec des envies de meurtre. Quelques minutes plus tard le sensei arriva.
- Désolé j’ai sauvé un chat noir et… bref, abrégea le jounin en voyant deux de ses élèves en colère. Alors votre tache est simple. Me prendre ces clochettes. Celui qui échouera sera attaché au poteau et je mangerai devant lui.
Sasuke et Sakura furent dépité tandis que Naruto rigola en disant qu’il avait oublier qu’il devait venir a jeun et avait pris un copieux petit déjeuner.
Puis Sakura remarqua qu’il n’y avait que deux clochettes et le fit remarquer.
- Effectivement. L’un d’entre vous serez privé de repas et retournera à l’académie enfin l’un tout comme les trois est parfaitement possible. N’oubliez donc pas de venir avec l’intention de me tuer. Bien, maintenant que c’est clair, c’est partit!

Les trois genins partirent se cacher au signal.

- Le B-A-BA du ninja c’est de bien se cacher et c’est trois là ont parfaitement réussi, pensa-t-il en sortant icha icha tactics. »
Soudain une volée de kunai vola vers lui. Il put déterminer la position du lanceur qui s’était aussitôt déplacer alors que les armes n’avait même pas atteint la cible. Kakashi sourit à la tactique de hit-and-run. Il esquiva et entendit le bruit des armes se fichant dans le sol mais un autre bruit se fit entendre. Le pop d’un Henge. Lorsqu’il tourna la tête il vit Naruto avec un katana puis entendit: « Art du Kenjutsu: Ichi: Iaï. » Kakashi ne put qu’esquiver partiellement l’attaque qui laissa une longue estafilade sur son corps tandis qu’il retomba lourdement sur le dos, il vit alors Naruto dans les airs, juste au-dessus de lui prêt à le trancher mais il réussit à parer l’attaque. Repoussant le blond il fonça aussitôt dessus mais c’est alors qu’il entendit le sol se craqueler, une main en sortit alors pour attraper ses pieds. Heureusement pour lui, Kakashi sauta et ne fut pas attraper mais un troisième Naruto arriva par les airs. Ne pouvant ni esquiver ni utiliser le ninjutsu il se résolut à essayer de parer l’attaque du mieux qu’il pouvait. A la surprise du sensei un shuriken frappa le Naruto volant qui se dissipa en fumée. En retombant sur la terre ferme il vit un Naruto tout sourire tenant fièrement une clochette.

« Tout a été orchestrer pour me détourner du Naruto-kunai. Me forcer à ne me soucier que de l’attaque aérienne alors que le vrai danger venait du sol ce qui lui a permit de trancher le fil d'une clochette…pensa Kakashi. Très bien Naruto tu peux te reposer, dit-il à haute voix.
- C’est vraiment le même Naruto que pendant les classes? se demanda Sakura interloquer par la vitesse du blond. On aurait dit une autre personne que ce cancre!
- Tu as encore progressé, Naruto. Je pensais avoir travailler dur mais tu travaillais encore plus que moi! Je vous rattraperai toi et Itachi! Mais là il ne reste qu’une clochette! A moi de faire mes preuves! »

Sortant de sa cachette Sasuke lança une salve de kunais sur le sensei. Puis hurla:
« - Sakura! A toi! »
Ne comprenant pas où Sasuke voulait en venir elle lança quand même ses kunais sur le jounin puis attaqua au taijutsu tout comme le brun bien que ce ne fut pas son fort. Sakura et Sasuke alternèrent attaque et repos, ne pouvant rivaliser avec le jounin en endurance. Puis midi sonna et tous se retrouvèrent devant la stèle au mort. Seul Naruto avait pris une clochette, ce qui mit le moral à zéro de ses deux coéquipiers alors que lui avait le sourire. Kakashi amena les paniers repas et les distribua au trois genins. Le brun eut un soupire de soulagement et la rose regarda leurs sensei sans comprendre.
« - Vous êtes reçu dit-il avec sourire
- Mais sensei, commença hésitante la seule fille, seul Naruto à réussi a prendre une clochette alors pourquoi nous aussi sommes pris?
- Naruto tu peux leur expliquer? demanda Kakashi
- Cet exercice servait à tester notre travaille d’équipe ainsi que nos compétences individuels. Face à un adversaire bien plus fort, notre travaille d’équipe aurait permis de le tuer mais pour cela il faut travailler nos compétences individuels. Voilà le véritable but de cet entrainement. Voir si nous somme capable de nous accorder tout en montrant ce dont nous sommes capables.
- Tu le savais? demanda Sasuke ou tu l’as deviné?
- La première fois j’ai du comprendre tout seul où voulait en venir papa mais lorsque Kakashi-sensei nous a sorti les clochettes j’ai tout de suite compris les véritables intentions de sensei..
- Ok mais tu n’as rien fais pour nous venir en aide, dit une Sakura colérique. Tu as réussi à prendre ta clochette puis tu nous as laissés nous débrouillé!
- Sakura tu ne…
- Tu as raison, répondit Naruto sur le ton de provocation qui le caractérisait coupant la parole à l’Uchiha. Le fils raté de l’Hokage, l’éternel dernier de la classe à pris une clochette à un jounin en tête à tête, alors excuse moi d’avoir pensé que Kakashi-sensei était largement à votre porté si même moi ai réussi à lui prendre sa clochette. Je pensais qu’à vous deux vous y arriveriez sans difficulté! Tu as surement du gêner Sasuke avec ta Sasukemania!
Voyant que la rose allait répliquer, Kakashi s’interposa.
- Bien les jeunes! On se retrouve demain à huit heures du matin ici.
Sakura parti aussitôt très en colère.
- Tu es bien le fils à ton père, heureusement que tu t’es retenu à ta première attaque! Tu m’aurais coupé en deux. Je ne te pensais pas si fort.
- Je n’allai pas tuer mon sensei dès le deuxième jour quand même! Bien que vous nous ailliez dit de venir avec cette intention. Et puis papa vous aime beaucoup. Votre nom me disait quelque chose mais c’est lorsque vous avez sorti les clochette que je me suis souvenu.
- Vous êtes si connu sensei? demanda Sasuke. Itachi m’as juste dit votre surnom et de ne pas vous sous-estimer.
- Si l’on combat de puissant ninja ils te renseigneront, dit malicieusement Naruto à la place de Kakashi.
- Au fait pourquoi m’as-tu coupé quand j’allais expliqué à Sakura que tu l’avais protéger tout le long du combat avec tes kunais?
- Sasuke… Tu penses vraiment qu’elle aurait cru qu’un cancre puisse être assez précis pour stopper des attaques d’un jounin sans toucher ses coéquipiers qui sont au corps à corps avec le ledit jounin?
- Vu comme ça…
- Bien les jeunes je vais faire mon rapport, à demain.
- A demain, répondirent en chœur les jeunes genins. »

Les deux amis repartirent pour le centre ville de Konoha en discutant et rigolant. Ils parlèrent du sensei,, de Sakura et de bien d’autre sujet aussi banal qu’important pour eux. Lorsque la nuit commença à tomber ils se décidèrent à rentrer chez eux. Lorsque Naruto arriva chez lui il cria.
« - Maman j’ai faim!
La seule chose qu’il reçu comme réponse fut une mini tornade blonde lui tomber dans les bras.
- T’es enfin là nii-sama! On t’attendais tous!
- Désolé Natsu j’ai passé la journée avec Sasuke et c’est qui ce TOUS?
- Viens tu verras! » Suivant sa petite sœur il vit alors Hiruzen, Jiraya, Minato et Kushina qui l’attendait autour de la table
- AH! Ero-sennin depuis quand êtes vous revenu?
- Un peu de respect envers l’ermite au crapaud gamin, répondit Jiraya faussement outré. Depuis ce matin pour répondre à ta question.
- Je suis content de vous revoir. Bonsoir Hiruzen-sama.
- Bonsoir Naruto. J’ai entendu parler de tes exploits verbaux pour hier et physique aujourd’hui. »
Naruto rigola nerveusement et puis tous firent la fête en l’honneur des enfants Namikaze pour leurs passage au rang de genin.

Pendant près d’un mois, l’équipe sept ne fit que des missions de rang D. Les deux jeunes hommes rouspétèrent souvent après l’Hokage ou Kakashi mais cela n’y fit rien. Sakura aussi commençait à en avoir assez puis l’ordre pour une mission de rang C vint finalement. Les jeunes genins avait pour mission d’escorter un certain Tazuna jusqu’au pays des Vagues. L’équipe sept le rencontrèrent dans le bureau de l’Hokage.

« - C’est une bande de gamin qui va m’escorter. Ils n’ont pas l’air fiable surtout le blondinet!
- Ahahah, je vais te tuer!!! hurla Naruto en se jetant sur le vieil homme.
- Allons, allons, ne tue pas la personne que tu dois protéger, dit calmement Kakashi en retenant son élève. Ne vous inquiétez pas Tazuna-san. Bien qu’ils soient des enfants se sont également de bon shinobis.
- Si vous le dites…
- Bien maintenant que les présentations sont faites, vous pouvez y aller, déclara Minato. »

Naruto discutait joyeusement avec Sasuke à la sortie du village et lorsque tous furent enfin présent ils se mirent en route. Alors que le jeune blond marcher à reculons il marcha dans une flaque d’eau
« - Zut mes pieds sont trempés!
- Fallait faire attention idiot! Regarde devant toi au lieu de faire le pitre!
- Arrête un peu Sakura, intervint Sasuke. C’est vrai qu’il fait souvent l’imbécile mais c’est un bon ninja.
- Comment un génie comme Sasuke-kun peut être ami avec un cancre comme lui? Et un bon ninja? C'étais juste de la chance avec Kakashi-sensei... Oui juste de la chance!
- Il n’y a pas eu de pluie depuis plusieurs jours, continua le brun à voix basse pour son coéquipier.
- Ouais une attaque va arriver dans pas longtemps, répondit Naruto tout en continuant à reculons. »


A peine eut-il fini sa phrase que le fils de Minato vit deux hommes sortirent de la flaque. Réagissant aussitôt, Naruto tira un kunai de son étui et le lança sur le shinobi de droite qui fut touché en pleine poitrine. Sasuke imita son ami et lança avec une seconde de retard un autre kunai sur le deuxième assaillant. Cette seconde fut décisive; la cible de l’Uchiha détourna les yeux pour regarder son compagnon qui venait de crier et fut toucher à son tour n’ayant pas vu l’attaque. Les deux hommes s’écroulèrent lourdement sur le sol derrière un Kakashi tout sourire qui n’avait pas esquissé le moindre geste. Sakura et Tazuna réalisèrent qu’ils avaient été attaqué quelques secondes après que les corps furent au sol.
« - Je vous félicite, Naruto, Sasuke. Vous avez fait du très bon travail, dit le chef d’équipe en attachant les deux adversaires. Ce sont des chuunins de Kiri. Je voulais voir qui étais leur cible mais je ne pensais pas que vous les stopperiez si tôt.
- Désolé sensei, répondit Naruto, mais j’ai seulement réagi d’instinct.
- Oui tout comme Sasuke. Mais ce n’est pas grave Je vais les interroger et nous saurons qui étais leur cible à moins que Tazuna-san nous ai caché quelque chose et voudrai nous en faire part à présent. Notre mission est de vous protéger contre les bandits et les voleurs. Si vous êtes la cible de ninjas, la mission passe en catégorie B ce qui augmente le prix
- Oui, dit alors Sakura. Ce n’est pas une mission de notre niveau. Il faut rentrer au village.
- Bof. On aura qu’à demander au Hokage de réclamer la somme manquante avec un intérêt plus tard, intervint Naruto. Moi je suis pour la poursuite de la mission.
- Pareil, dit seulement le jeune Uchiha.
- Alors c’est décider, répondit Kakashi, la mission continu mais vous devez tout nous dire à présent.
- Oui, dit piteusement le vieil homme. En réalité un homme extrêmement dangereux est après moi.
- Qui? demanda simplement le jounin.
- Vous avez surement entendu son nom: Gatô. Un magnat de l’entreprise de transport maritime.
- Heu, Gatô de la Gatô Company? On dit de lui qu’il est l’une des personnes les plus riches.
- Vous avez raison sensei-san, mais ce n’est que la partie officielle. En réalité il vend de la drogue et autre objet illégaux en utilisant des ninjas et des gangs pour contrôler des secteurs clés voir des pays. Il y a un an il jeta son dévolu sur le pays des Vagues. A force de pots-de-vin et de violence il à la main mise sur tout le pays avec le monopole des transports maritimes. La seule chose qui l’effraie est la construction de ce pont.
- Je vois…, fit Sakura. Depuis que vous construisez ce pont vous êtes sur son chemin.
- Et les ninjas qui nous ont attaqué ont été engager par Gatô, termina Sasuke.
- Mais je ne comprends pas pourquoi nous avoir cacher ce fait lorsque vous nous avez engager puisque vous vous saviez menacé par des ninjas, continua Kakashi.
- Le pays des Vagues est très pauvre, même le seigneur féodal n’a pas d’argent. Alors payer une mission de rang B...
- Bah, sa ne change pas grand-chose lorsque le pont sera construit vous payerez les intérêts. En attendant, on vous a déjà dit que l’on continuait, dit Naruto tout en se mettant en route vite suivi par ses camarades. »

Le petit groupe arriva au pays des Vagues le lendemain. Tandis qu’ils marchaient tranquillement Kakashi sentit une présence. N’ayant pas pu la repérer précisément il avertit les deux garçon et leur demanda de protéger les deux autres d’une attaque imminente. Sur leurs gardes, ils continuèrent à avancer mais moins d’une minute plus tard une immense épée vola dans leur direction. Tous les ninjas de Konoha se retrouvèrent à terre. Sasuke plaqua Tazuna au sol alors que Naruto fit de même avec sa coéquipière. Lorsque l’immense lame se planta dans un arbre, un homme apparut dessus.
« - Momochi Zabuza!
- Oh! Kakashi au Sharingan me connait? C’est un honneur!
- Sharingan? demanda naïvement Sakura.
- C’est un Dôjutsu appartenant au clan Uchiha, Taijutsu, Ninjutsu, Genjutsu, le Sharingan permet de lire tout ça et donc de les contrer, répondit Sasuke, mais ce n’est pas tout son pouvoir.
- Exactement, ce qui est le plus effrayant c’est qu’il peut lire et copier une technique même en ne l’ayant vu qu’une seule fois.
- Mais Kakashi-sensei n’est pas un Uchiha, pensa Sakura, pourtant ni Naruto ni Sasuke ne semblent surpris.
- Attention, prévint le jounin de Konoha, il est d’un tout autre niveau que les deux précédents. Protégez à tout prix Tazuna-san!
- Okay! s’exclamèrent simultanément les trois genins tout en se mettant en position de défense autour du charpentier. »
Un brouillard se leva soudainement et tous devinrent nerveux car la visibilité diminuait grandement. L’envie de sang que dégageait les jounins firent trembler les trois jeunes ninjas. Les deux garçons d’excitation et la jeune fille de terreur. Sakura ne contrôlait plus ses mouvements, une seule chose l’obsédée: fuir, fuir le plus loin possible de cette pression abominable mais ce que lui dit alors Naruto la calma aussitôt:
« - Ai confiance en sensei. Et puis je te protègerai aussi.
- Oui je ne laisserai pas mourir mes précieux élèves, dit le concerné avec un sourire. »
Au même instant deux Zabuza apparurent. Le premier face à Kakashi, le second en plein milieu de la formation de genin. Kakashi arriva à détruire le Mizu bunshin en un seul mouvement mais lorsqu’il tourna la tête vers ses élèves il put seulement apercevoir une giclée de sang passer au dessus d’un Naruto qui s’était mis entre Sakura et le Nukenin.


Dernière édition par Ikki34 le Mer 27 Avr - 1:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ikki34
Laziers débutant
Laziers débutant
avatar

Masculin Messages : 54
Date d'inscription : 18/03/2011
Age : 26
Localisation : Sud de la France
Humeur : Cela dépend du moment

MessageSujet: Re: Destiné... Immuable?   Mer 27 Avr - 1:02

Chapitre trois: Hakuteiken

Un brouillard se leva soudainement et tous devinrent nerveux car la visibilité diminuait grandement. L’envie de sang que dégageaient les jounins firent trembler les trois jeunes ninjas. Les deux garçons d’excitation et la jeune fille de terreur. Sakura ne contrôlait plus ses mouvements, une seule chose l’obsédée: fuir, fuir le plus loin possible de cette pression abominable mais ce que lui dit alors Naruto la calma aussitôt:
« - Ai confiance en sensei. Et puis je te protègerai aussi.
- Oui je ne laisserai pas mourir mes précieux élèves, dit le concerné avec un sourire. »
Au même instant deux Zabuza apparurent. Le premier face à Kakashi, le second en plein milieu de la formation de genin. Zabuza s’apprêta à trancher la seule fille du groupe mais Naruto s’interposa juste à temps pour bloquer le sabre du déserteur avec le sien. Le coup de l’homme mit Naruto à genou mais Sasuke veillait. La fraction de seconde où les deux épées s’étaient entrechoqué laissa le temps nécessaire à l’héritier du Sharingan de porter un coup. Se servant de sa jambe gauche comme pivot, il trancha le torse du jounin en diagonal, de la hanche gauche à l’épaule droite faisant voler une gerbe de sang. Surpris, Zabuza s’écroula sur le dos mais balaya les jambes du blondinet dans la foulé pour le faire chuter également. Utilisant l’ouverture dans la formation des genins qu’avait laissé Naruto pour protéger sa coéquipière, Zabuza s’échappa en faisant une roulade.
Malgré le bandage sur son visage, les ninjas de Konoha pouvaient lire un sentiment mêlant incrédulité et colère sur le visage du nukenin de Kiri. Il avait sous-estimé les gamins et il le payait chèrement. La blessure n’était pas profonde mais douloureuse ce qui ralentissait ses mouvements de quelques centièmes de seconde. Cela risquait bien de lui être fatal avec un combat de ce niveau. Profitant du court moment de répit qu’il avait, Zabuza observa plus attentivement ses adversaires.

« - Hatake Kakashi, l’homme qui a copié plus de mille technique. Sa réputation n’était plus à prouver. Le blondinet a des réflexes hors-normes. Malgré son jeune âge, il a bloqué mon attaque sans trop de difficulté. La seule raison pour laquelle il s’est retrouvé à genoux était le déséquilibre qu’il a eu en s’interposant. Il cache ses capacité mais sa vitesse et sa force son clairement d’un niveau jounin. Pas aussi bon que Kakashi, mais pas loin. Je ne l’aurai pas remarqué s’il n’y avait pas eu cet échange. Affronter deux personnes d’un niveau jounin est très risquer. Le brun est facilement chuunin. Qu’est-ce que…? Sharingan hein? Alors c’est un membre de ce clan maudit! Quand à la gamine, elle tremble de peur. Il n’y a aucun danger avec elle mais je vais tout de même devoir me retirer. Mais seulement après en avoir tuer un! »

Naruto décida de passer à l’action tenant le sabre du Rokudaime à deux mains vite suivit par Kakashi avec un kunai. Le fils du Yondaime frappa le ventre du déserteur pour le trancher horizontalement mais il fut contré par le hachoir de Zabuza, l’Hatake visa la tête mais le ninja de Kiri la pencha sur le coté afin d’éviter la pointe de l’arme qui s’apprêtait à s’enfoncer dans son œil. Repoussant l’arme de Naruto il lui mit un coup de pied qui le forçat à reculer de quelques pas. Kakashi passa sous le bras levé du nukenin pour enfoncer son arme sous la mâchoire de son adversaire mais là encore, il le manqua. Zabuza attrapa le bras du jounin de Konoha dans la foulé, colla son dos contre la poitrine, et se jeta sur le sol écrasant ainsi Kakashi de tout son poids. Naruto profita du mouvement de son adversaire pour lui mettre un uppercut du gauche dévastateur dans la figure. Zabuza se releva lentement pour observer le blondinet et lui demanda:
« - Tu es fort. Quel est ton nom petit?
- Naruto. Namikaze Naruto!
- Ainsi tu es le fils du Yondaime Hokage. Mais j’avais entendu dire que tu étais un raté.
- Ah! Désolé de te décevoir alors mais tes informations sont fausses parce que je suis un génie!
- Tu ne me déçois pas, bien au contraire. Tu es fort alors tu mérites que je connaisse ton nom. Mais tu vas mourir car tu n’es pas un vrai ninja!
- C‘est toi qui va mourir!! cria Naruto en fonçant une nouvelle fois sur le déserteur. »

Un furieux duel entre les deux escrimeurs s’engagea sous les yeux ébahis de Sakura qui se rendait compte que le blond était loin d’être ce qu’il paraissait. Sasuke analysait les moindres mouvements des deux combattant avec son Sharingan tandis que Kakashi était prêt à frapper à la moindre ouverture.
Zabuza frappa son adversaire horizontalement mais Naruto para le coup avec le plat de sa lame, s’agenouilla et tourna sur lui-même tout en inclinant son katana. Ce faisant, il fit passer la lame de son adversaire au dessus de lui et profita de son mouvement pour lui mettre un coup de pied dans la poitrine qui fit reculer le déserteur de quelques pas. Les deux ninjas se remirent en garde prêt à reprendre le combat. Zabuza fit le premier pas, face à ce mouvement, Naruto se fendit. Le jounin esquiva la lame d’un léger mouvement du corps et mit un coup de genou dans le ventre. Profitant que l’enfant se soit courbé de douleur, il lui assena un coup de coude à l’arrière du crane qui le fit tomber au sol. Kakashi lança aussitôt trois shurikens que le démon de Kiri esquiva sans aucune difficulté mais donnèrent le temps à Naruto de se remettre debout. Le fils de l’Hokage repartit à l’attaque avec le sourire. Zabuza frappa mais le genin de Konoha sauta pour prendre appui sur le bras de son opposant, et lui mit un coup de pied dans la figure. Bien que déséquilibré, le déserteur attrapa le pied du gamin insolent et le jeta sur le sol lui faisant cracher du sang dut à la violence de l’impact. Trois autre shurikens lui arrivèrent alors droit dessus. Au lieu d’esquiver, il para pour ne pas s’éloigner du blondinet au sol mais un kunai arriva au niveau de son visage par sa gauche. Il ne put que reculer pour ne pas se faire tuer mais une violente douleur le prit à l’arrière du crane avant qu’il ne vole vers Kakashi. L’Uchiha était apparu derrière et lui avait assené un coup de genou. Tandis que Zabuza se relevait, le ninja copieur courut vers le déserteur pour l’embrocher ce qu’il réussit cependant ce ne fut pas un coup mortel car le nukenin avait dévié le bras du jounin de Konoha. Le tenant fermement, le ninja de Kiri assena un coup de tête à son prisonnier et tandis qu’il s’apprêtait à recommencer il sentit un mouvement dans son dos. Lâchant Kakashi, il s’écarta le plus vite possible mais ne put qu’esquiver partiellement l’attaque au sabre du blondinet qui avait laissé une profonde blessure sur sa jambe droite.
Sasuke enchaina plusieurs mudra puis s’écria:
« - Katon: Gokakyu no Jutsu! »
Voyant l’énorme boule de feu, Zabuza sauta dans le lac et fit pareil que le jeune Uchiha avant de dire:
« - Suiton: Suijin Heki! »
Une muraille d’eau sortit alors de sa bouche, contrant ainsi l’attaque de Sasuke. Tandis que de la vapeur se formait face à lui, le déserteur vit une forme se mouvoir à la périphérie de son champ de vision. Puis il le vit, le fils du Yondaime. Il avait ranger son katana et venait pour un combat au taijutsu. Souriant de l’impudence de son jeune adversaire, Zabuza frappa pour le trancher verticalement. Naruto effectua alors un spin, attrapa de la main gauche le bras de son adversaire qui tenait l’arme durant son tournoiement et frappa entre les deux os qui constituaient le coude. Le choc se répandit dans tout le bras du déserteur qui lâcha son arme. Cependant le Namikaze ne s’arrêta pas là. Tenant toujours le bras de son opposant, il lui propulsa le coude dans l’abdomen, suivit d’un uppercut du gauche qui fit reculer le ninja de Kiri. Naruto, poussant son avantage, prit appui sur la jambe de son adversaire pour lui décrocher un coup de pied circulaire droit dans le cou. Le corps vola avant de se liquéfier dans les airs. Surpris, Naruto ne put esquiver totalement l’attaque du déserteur qui était sortit de l’eau juste sous ses pieds. Le poing de l’adulte toucha en partie la joue du blond au lieu de frapper le menton mais il enchaina avec un coup de pied retourner qui envoya le jeune garçon prés de ses coéquipiers. Naruto se sentait de plus en plus excité. Voilà ce qu’il avait toujours attendu! Son père l’avait souvent amené faire des missions de rang C ou B quand il était encore à l’académie, puis il en avait effectué en solo mais il n’avait jamais eu l’occasion de combattre des jounins. Sasuke releva son compagnon et se préparèrent à repartir au combat. Combien de temps cela faisait qu’ils combattaient? Il n’aurait su le dire. Quelques minutes ou peut-être bien des heures… mais il n’en avait rien à faire. L’excitation de son ami le gagnait et il voulait combattre aussi. Après un bref échange de regard avec le Namikaze, ils se lancèrent ensemble à l’attaque du nukenin. Naruto fit une dizaine de Kage Bunshin qui encerclèrent l’ennemi. D’un même mouvement ils lancèrent leurs kunais mais aucun ne fit mouche. Zabuza détruisit plus de la moitié des clones mais les survivants réussirent à attacher des fils à chacun de ses membres. L’un des Naruto lança un kunai relié par un fil à Sasuke qui le mit entre ses dents fit une série de mudra avant déclencher son attaque.
« - Katon: Goryuka no Jutsu! »
Le dragon de feu suivit le fil métallique pour frapper le jounin déserteur. Cependant, Zabuza apparut derrière Sasuke avec son épée et allait le tuer, mais Kakashi s’interposa et planta deux kunais dans le bras de son adversaire, l’empêchant ainsi d’utiliser son hachoir géant. Le ninja copieur mit un enchainement de coup de poing qui transforma le visage de son ennemi en une mare sang. Sasuke poursuivit l’attaque de son sensei au corps à corps. Il frappa d’abord les genoux du démon de Kiri pour ralentir les mouvements puis frappa le corps de toute ses forces l’envoyant vers son coéquipier. Naruto dégaina son sabre pour en finir définitivement mais Zabuza posa sa main valide sur le sol et se propulsa au-dessus du genin. Surpris, Naruto trancha le vide et se prit le pied du jounin dans le dos. L’épéiste de Kiri commençait à se fatiguer alors que Kakashi n’avait pas encore révélé son Sharingan ni vraiment prit par au combat. L’Uchiha était en pleine forme alors que le blondinet voulait encore en découdre. Cette équipe était bien trop forte pour lui seul. Il devait fuir à présent mais aucun d’eux ne le laisserai faire.
Naruto exécuta des mudras et dit:
« - Raiton: Byakurai »
Pointant son index sur Zabuza, un éclair blanc fusa du doigt transperçant l’épaule de son adversaire. Profitant que la douleur ait mis à genoux le nukenin, Sasuke courut droit sur lui et l’attaqua au kunai. Il taillada plusieurs fois l’homme au bandage mais ne réussit pas à porter un coup fatal. Un énième coup de pied envoya le déserteur embrasser la surface de l’eau. Zabuza se releva lentement. Malgré les deux kunais dans son bras droit et les attaques du jeune Uchiha, il n’avait pas lâché son arme. Naruto apparut face à Zabuza sabre au fourreau et annonça:
« - Art du Kenjutsu: Ichi: Iaï! »
Dégainant le katana à une vitesse effroyable, il frappa. Le démon de Kiri sauta en arrière et réussit à ne pas se faire trancher. Naruto arbora alors un sourire tandis que le nukenin se tenait la poitrine où une deuxième blessure était apparut.
« - Comment? demanda le jounin.
- Fûton. »

Ce simple mot résumait très bien la chose. La lame du katana avait été prolonger par du chakra. Profitant que son ami et Zabuza parlaient, Sasuke repartit attaquer furtivement l’ennemi. Le poing du genin rencontra les côtes du déserteur qui répondit en envoyant son coude dans le ventre de Sasuke. Le démon de Kiri n’eut pas le temps, de mettre un autre coup car le blond de l’équipe était déjà sur lui kunai en main. Pour la deuxième fois, il se fit poignarder avant de voler vers un arbre à cause d’un coup de pied de Naruto. Zabuza se releva en se retenant à l’arbre et observant les trois hommes de Konoha avant de s’écrouler au sol. Un ANBU de Kiri apparut alors sur la branche d’un arbre.

« - Je vous remercie pour ce que vous venez de faire. Grace à vous, j’ai pu accomplir ma mission, dit l’oi-nin.
- Tu te prends pour qui pour intervenir dans un combat?! hurla Naruto en se lançant sur le nouvel arrivant.
- Suiton: Suiyari! dit l’ANBU d’un ton calme tandis que trois lances d’eau frappèrent le Namikaze. Ne vous inquiétez pas, il n’est pas mort. Il devrait être soigné dans une semaine environ. »
Le jeune oi-nin prit alors le corps de Zabuza et disparut. Sakura rejoignit rapidement Naruto et vérifia s’il n’y avait rien de grave. Kakashi prit le corps inconscient de son élève et ils rejoignirent la maison de Tazuna. Naruto reprit connaissance quelques heures plus tard.

« - La belle au bois dormant daigne enfin se lever?
- Ferme-la Sasuke-chan, répondit le blond d’un ton colérique.
- C’est ce qui arrive lorsque l’on fonce sur un ANBU sans réfléchir, continua Kakashi.
- Oui, désolé pour ca. Mais qu’il débarque alors qu’on a fournit le plus dur m’a rendu fou de rage.
- Il faut toujours que tu agisses sur le coup des émotions! déclara Sakura.
- Au moins j’agis, contrairement à toi « mademoiselle je reste à regarder en tremblant »!
- Espèce de….
- Allons, sa suffit tout les deux, coupa Kakashi. Naruto, tu seras surement hors jeu pour une semaine environ. Alors repose toi. Quant à toi Sakura, je vais te faire faire un entrainement sur mesure, ainsi qu’à toi Sasuke. Maintenant allez vous reposez! »
Les deux genins en état de marcher sortirent ensemble tandis que le jounin resta avec son troisième élève.
« - Comment est-ce que mon cœur a put se mettre à battre aussi follement pour cet idiot? se dit la fleur de cerisier. Tout ça parce qu’il m’a dit qu’il me protègerait… Attend! Je pense à quoi là?! Mon cœur? S’accélérer à cause de Naruto? N’importe quoi! C’était à cause de la peur! Seulement à cause de la peur. Sasuke-kun était bien plus classe que ce raté! Et c’est seulement parce que Naruto était toujours au milieu que Sasuke-kun n’a pas pu montrer ce qu’il savait faire! » Sakura s’endormit très vite après s’être couché contrairement à l’Uchiha qui tremblait encore d’excitation.

Naruto et Kakashi restèrent un long moment à s’observer sans dire le moindre puis Naruto entama la conversation:
« - Qu’est-il arrivé après que j’ai perdu connaissance?
- L’oinin a prit le corps et a disparu.
- Les oinins ne sont-ils pas sensé détruire le corps sur place?
- Si… Tu penses à la même chose que moi?
- Oh oui… répondit le Namikaze avec un sourire.
- Quel est ton vrai niveau Naruto? demanda abruptement le ninja copieur. Les missions que nous avons eu était surtout destiné à Sakura qui est loin d’avoir votre niveau à toi et Sasuke.
- Ça, c’est un sacré changement de sujet! Mais mon niveau doit pas être loin des ANBU avec un ou deux ans de service. Mais je n’ai pas encore le niveau d’un jounin de votre calibre, sensei.
- Il faudra que je t’affronte dans un duel un jour. Mais pourquoi cacher tes capacités?
- C’est une chose que j’ai décidé avec mon père. Enfin… mon père me l’avait demandé et comme je ne voulais pas le décevoir, j’ai accepté. Et puis il y a de cela un peu moins de cinq mois, j’ai appris la raison pour laquelle il m’avait demandé de le faire. Mais je ne vous en direz pas plus sen-se-i! répondit le blond avec un grand sourire en appuyant bien sur les syllabes du dernier mot.
- Comme tu veux. Bon, repose toi bien, dit le ninja copieur en partant dormir à son tour. »

Le lendemain, il vit ses trois élèves dans le salon en train de discuter… violemment. Sakura hurlait sur Naruto qui la snobait de façon magistral tandis que Sasuke essayait tans bien que mal de calmer la folle furieuse.
« - Où est donc l’esprit d’équipe dans tout ça? se demanda le ninja copieur. Je vois que vous êtes en forme. C’est très bien. Allons dans la forêt. Ce sera le lieu de votre prochain entrainement. Tu veux venir avec nous Naruto?
- Yep! »

Les quatre ninjas se rendirent donc sur le lieu choisi par le sensei qui prit la parole une fois arrivé à destination.

« - Sasuke, sais-tu grimper aux arbres sans les mains?
- Bien sûr! Et même marcher sur l’eau.
- Et toi Sakura?
- Euh non.
- Bien, tu dois concentrer ton chakra dans tes pieds en quantité suffisante pour accrocher l’arbre. Les pieds sont la zone la plus difficile à concentrer le chakra même pour des ninjas avec de grandes capacités. Si tu réussis cet entrainement, tu devrait être capable de réaliser n’importe quel jutsu. Théoriquement. Bien alors vas-y. Quant à toi, continua le ninja copieur en regardant Sasuke tandis que Sakura se lançait à l’assaut de l’arbre, je vais devoir augmenter ta vitesse de manière considérable. L’entrainement ne consistera qu’à augmenter ta vitesse.
- Pourquoi? demanda l’Uchiha.
- Tu es capable d’apprendre n’importe quel jutsu grâce à ton Sharingan. Ton contrôle de chakra est déjà au-delà d’un genin. Si tu es capable d’obtenir une vitesse considérable, tu seras un redoutable shinobi. Tu vas devoir porter des poids de dix kilos sur chacun de tes membres ainsi que cette veste de trente kilo. Tu iras dans la rivière et donnera des coups contre le courant. Tu n’enlèveras tes poids uniquement pour te laver. C’est une méthode archaïque mais qui a fait ses preuves.
- Et moi sensei? demanda Naruto. Vous n’auriez pas quelque chose que je peux faire?
- Si. Surveiller Sakura.
- Mais j’ai déjà fini l’entrainement, cria la jeune fille du haut d’une branche. Et puis pourquoi je devrai être sous la surveillance de cet idiot? Ce serait plutôt le contraire qui serait le plus logique non?
- Tu as raison, dit le ninja copieur avec un sourire derrière son masque. Surveille le bien pour qu’il ne s’entraine pas!
- PARDON?! s’écrièrent les deux concerné tandis que l’homme s’en allait. »
Les deux genins se regardèrent avant de détourner la tête et suivirent le brun qui commençait déjà à rejoindre le cour d’eau.

Naruto s’ennuyait ferme à regarder son ami frapper dans le vide avec ces stupides poids. La jeune fille avait des étoiles dans les yeux en regardant le torse presque nu de son coéquipier trempé par l’eau. Naruto invoqua alors son sabre hérité de son « moi » futur. Il le dégaina et l’admira attentivement et sous tous les angles. Le Tsuka mesurait trente centimètres et le Kashira, la décoration au bout du pommeau, représentait la gueule d’un renard. Afin de voir le Menuki qui ornait la poigné, le Namikaze défit le Tsuka Ito, le laçage de tresse qui avait été fait en soie et qui servait à maintenir les deux coques constituant le Tsuka. Lorsqu’il vit le Menuki, ce fut des lignes qui semblaient onduler sur le pommeau. Cinq pour le coté Omote et quatre pour le coté Ura. Naruto comprit très vite que ces « lignes » étaient en fait des queues, celles de Kyubi. Après avoir pris le temps de contempler les ornements, il refit le Tsuka minutieusement. Le Tsuba, la garde du katana était plutôt imposant. C’était un Svatiska mais les quatre branches avait pour centre un cercle représentant le Yin et Yang. La lame rejoignait le Tsuka en traversant le Tsuba au centre du symbole du Yin/Yang. La partie visible de la lame mesurait quatre-vingt dix centimètres et était d’un blanc pur, tel la neige ou une feuille vierge.
Le titre et le nom de son précédent propriétaire était gravé de chaque coté de la lame. En lisant les inscriptions, le Namikaze eut un doux sourire qui n’échappa pas à sa coéquipière qui avait commencé à l’observer depuis l’invocation de l’arme. Elle n’avait jamais vu tant de douceur, de tristesse et de fierté dans les précédant sourire du blondinet. Pour la première fois de sa vie, Sakura trouva que son coéquipier était beau. Cette pensée la fit aussitôt rougir et voulu détourner le regard mais une force invisible l’en empêchait.
Naruto posa alors le katana sur ses genoux et les mains par-dessus puis laissa ses pensées vagabonder et les souvenirs lui revenir, car il était rassuré par la présence de l’arme. Au bout d’un certain temps des images lui apparurent. Des images de guerres, de missions qu’il n’avait jamais faites. Des ninjas de toutes les nations était à ses cotés. Puis les flashs passaient à autre chose, un homme avec des piercings sur tout le visage et des cercles dans les yeux se tenait face à lui prêt à abattre son bâton sur une personne qui était caché par le sol qui avait été enfoncer. La scène s’arrêta pour passer à une autre. Il était sur un pont avec Sakura et deux hommes qu’il ne connaissait pas. L’un était clairement un jounin, quand au second, il portait un haut descendant juste en dessous des pectoraux. En face se trouvait un homme aux yeux jaunes et un autre portant des lunettes. Encore une fois le décor changea. En face de lui se trouvait Sasuke, sur une immense statue de l’autre coté d’une rivière. Des marques noirs était visibles sur son visage. Ses yeux était empli de mépris. Le décor se brouilla une fois de plus et Naruto se trouva dans un sous-sol où des couloirs allaient dans tout les sens. Pour la première fois depuis que ces scènes bizarres l’avait assaillit, il avait le contrôle de son corps. Il suivit les bruits de pas qu’il entendait ne sachant pas où aller. Lorsqu’il arriva sur le lieu des bruits il fit face à un homme. Le mètre soixante-quinze, la vingtaine, blond, un ensemble orange avec des bandes noirs. Un haori était par-dessus les vêtements. Son visage était souriant et il avait trois marques sur ses joues. La salle était entièrement blanche et semblait n’avoir ni toit ni mur. Un espace infini.
« - Tu es enfin venu Naruto, dit l’homme.
- Qui es-tu?
- Moi? Tu es venu ici sans le savoir? demanda l’adulte étonné. Je me demande comment tu as fait pour trouver le chemin qui te mènerait à moi dans les méandre de ton âme.
- Tu ne m’as pas répondu! Si je suis dans mon âme, pourquoi es-tu là?
- Je suis l’homme qui a changé ta vie. Autrement dit, je suis toi.
- Comment? demanda l’enfant.
- J’ai utilisé le même sceau que mon père avait utilisé pour pouvoir me parler bien après sa mort, répondit l’Uzumaki. Je savais que tu aurais besoin d’aide pour découvrir les pouvoirs d’Hakuteiken.
- Hakuteiken? répéta le Namikaze.
- Le nom de l’arme que je t’ai offert. Il a été fabriquer par Sengo Muramasa, un forgeron d’une habiliter inégale. Il était le seul à pouvoir fusionner mon sang, mon chakra et celui de Kyubi avec un métal spécial facilitant la transmission du chakra. Oh, et mon chakra ainsi que celui de Kyubi étaient sous forme cristalline. Malheureusement, Muramasa-san transmettait sa violence dans ses sabres ce qui leurs conféraient une volonté propre. Les sabres de Muramasa choisissaient leur maitre. J’ai pu contourner cet… inconvénient avec mon sang. Ceux qui partagent le même ADN pourront l’utiliser mais pas aussi efficacement que quelqu’un qui a été reconnu comme maitre par Hakuteiken. Comme il m’a reconnu comme maitre et que tu es moi, tu n’as aucun mal à l’utiliser.
- Je vois…Hakuteiken a-t-il des pouvoirs?
- Il en a qu‘un seul à la base, mais je lui ai rajouté dix attaques. D’ailleurs tu connais déjà deux de ses pouvoirs.
- Pardon? s’étonna le Namikaze. Comment pourrais-je les connaitre?
- L’art du Kenjutsu. Tu as appris le première attaque. Le Iai. Mais c’est loin d’être acquis. Une fois maitriser le simple fait de dégainer le katana tranchera sur trois mètres sur la trajectoire de la lame. Si tu rajoutes du Futon… tu vois là où je veux en venir?
- Oui et le deuxième pouvoir?
- Le Iai est un pouvoir que je lui ai mis. Il y en a dix. Le pouvoir originel d’Hakuteiken est l’absorption de mémoire. Chaque personne qui le manie laisse un fragment de sa mémoire. Si la personne se sert d’Hakuteiken durant un combat, Hakuteiken va retenir tout ce qui traverse l’esprit de son manieur, en l’occurrence le déroulement du combat. Si la personne pense à quelque chose alors qu’elle tient cette épée alors Hakuteiken va retenir tout ce que le manieur pense jusqu’à ce que le contact se rompe. Le bretteur suivant pourra ainsi voyager dans la mémoire des précédents manieur du katana, du moins, tant qu’Hakuteiken est disposé à le laisser faire. Par exemple bien qu’étant son maitre, il n’a jamais voulu me laisser atteindre les souvenirs de Muramasa… Tu as compris?
- Oui.
- Bien. Les dix attaques que j’ai crée avec l’aide d’Hakuteiken sont incrusté en lui. Ce sont tous des kinjutsus.
- Des jutsus interdit?
- Oui. A la base, ce sont des fuin Jutsu que j‘ai appliqué sur Hakuteiken. Une fois dans le katana c’est sans danger et utilisable indéfiniment. Pour les six premières attaques en tout cas. Les six premières attaques était à la base des fuin jutsu classés kinjutsu de rang A. Certains, pour leurs pouvoirs de destructions, aussi bien pour l’adversaire que pour soit même à cause de la trop grande quantité de chakra que requiert la création du sceau. Ces six fuin jutsu de rang A m’ont servi pour les six premières attaques. Les quatre dernières attaques sont aussi des fuin jutsus mais classés kinjutsu de rang S. Ceux là comportent un énorme risque même avec Hakuteiken. Les quatre dernières attaques se répercuteront sur toi. Tout ce que tu infligeras à l’adversaire te sera infligé également.
- Je comprends mais les quatre dernières sont utilisables indéfiniment?
- Tant que ton corps le supporte, oui. Je vais maintenant t’enseigner la deuxième tech… »

Un flash de lumière aveuglant illumina l’endroit et l’Uzumaki ne put finir sa phrase. Naruto rouvrit les yeux et vit un visage qu’il ne reconnut pas à quelques centimètres du sien. Par pur réflexe, il attrapa le visage la personne en face de lui de la main gauche et se prépara à trancher la gorge de son adversaire avec le sabre qu’il avait empoigné lorsqu’une voix familière criant son nom retentit à ses oreille l’empêchant de finir son geste.
« - Sasuke? s’étonna le Namikaze en voyant son ami.
- Tu veux bien lâcher Sakura? »
Voyant que la personne qu’il avait faillit tuer était sa coéquipière, il la relâcha et s’excusa d’une petite voix.
« - Espèce d’abruti! hurla la fleur qui avait les larmes aux yeux. Qu’est-ce qu’il te prend? Tu veux tellement me tuer?
- Non, pas du tout! répliqua Naruto encore confus. J’ai ouvert les yeux et j’ai vu un visage inconnu. J’ai juste agi par réflexe.
- Visage inconnu? Juste par réflexe? répéta Sakura. C’est CA ton excuse?
- Ecoute Sakura, je suis vraiment désolé mais j’était perdu dans mes pensés et…
- C’est la meilleur ça! coupa la seule fille du groupe. La nuit est sur le point de tomber et tu dis que tu PENSAIS? Tu DORMAIS oui… »
Interloquer par la phrase de sa coéquipière, Naruto observa autour de lui et vit que le crépuscule se rapprochait dangereusement. Mais il n’avait commençait à méditer que vers les dix heures du matin. Il avait eu l’impression que même pas une heure s’était écoulé. Ne voulant pas entrer dans une dispute maintenant il préféra faire profil bas.
«  - C’est vrai, excuse moi. Pour me faire pardonner, je t’accorde un souhait. Quel qu’il soit tant que c’est dans mes possibilités.
- Je te le rappellerai le temps venu Naruto! »
Sasuke trouva étrange que son ami n’envoya aucune pique à le jeune fille, mais se dit que le fait de l’avoir presque tué devait y faire. Les trois coéquipiers retournèrent donc à la maison de Tazuna sans aucune autre parole.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ikki34
Laziers débutant
Laziers débutant
avatar

Masculin Messages : 54
Date d'inscription : 18/03/2011
Age : 26
Localisation : Sud de la France
Humeur : Cela dépend du moment

MessageSujet: Re: Destiné... Immuable?   Mer 27 Avr - 1:05

Chapitre quatre: Doutes et Résolutions


Les trois genin arrivèrent dans le salon de Tazuna où le repas était déjà prêt à être servi. Kakashi discutait tranquillement avec le charpentier et sa fille, Tsunami. Une autre personne était présente, un enfant de pas plus de dix ans. Naruto salua tout le monde et demanda à son hôte qui était l’enfant.

« - C’est mon petit-fils Inari, il a huit ans, répondit le vieil homme.
- Tu aurais très bien pu me demander directement, intervint l’enfant avec un ton agressif.
- Vu la tête que tu avais… elle disait clairement « ne venez pas me parlez » alors je n’ai fait que respecter ta volonté, dit le blond avec un sourire provocateur bien que le ton soit extrêmement poli.
- Allons Inari, le gronda sa mère. Soit gentil avec eux. Ce sont nos invités.
- De toute façon ils vont tous mourir! cria l’enfant avant de partir en courant. »

Le ninjas de Konoha furent surpris par le comportement d’Inari et Sakura demanda:

« - Pourquoi il a réagit comme ça?
- Eh bien, c’est à cause de son père, bien qu’ils ne soient pas relié par le sang, répondit le charpentier. »

Il expliqua toute l’histoire de Kaiza, le père d’Inari depuis sa rencontre avec ce dernier jusqu’à sa mise à mort en public par les hommes de Gatô. Cette discussion jeta un froid sur l’ambiance. Naruto attrapa ses béquilles et se rendit devant la chambre de l’enfant pour lui parler. Lorsqu’il s’apprêta à ouvrir la porte, des pleurs se firent entendre. Se remémorant son propre passé, il ne voulut pas le déranger maintenant. Il rebroussa chemin et se mit à table avec les autres occupants de la maison. La soirée se termina sans incidents et les jours suivants se ressemblèrent grandement. Sakura restait avec son sensei pour la protection de Tazuna tandis que Naruto et Sasuke était toujours ensemble. L’Uchiha continuant à frapper contre le courant avec ses poids alors que Naruto était assis en état de méditation, Hakuteiken dégainé sur ses genoux. Les quatre ninjas de Konoha n’était réunis que pour les diners ce qui limita les disputes entre la rose et le blond aux grand soulagement des utilisateurs du Sharingan.

Sasuke s’inquiétait néanmoins pour son ami. Naruto qui prenait un malin plaisir à répondre à Sakura ne réagissait presque plus à ses critiques. Il jouait toujours autant l’imbécile et arborait ce sourire niais qui était sa marque de fabrique mais quelque chose clochait. Lorsque la Haruno n’était pas présente, le visage du Namikaze était fermé, aucune expression sur ce visage qui était toujours empreint de joie de vivre. Connaissant son ami sur le bout des doigts, Sasuke sut que Naruto était face à un problème dont il ne trouvait pas de solution mais quel pouvait-il être? Toujours ensemble depuis le début de cette mission, rien n’aurait pu perturber l’héritier du Yondaime à ce point. Mais tel que le blond était, il ne se confierait pas avant d’être à court d’idée pour résoudre son problème…

Le sixième jour depuis le début de l‘entrainement, Sasuke remarqua que Naruto n’était pas dans cette sorte de transe qu’il avait prit l’habitude d’adopter durant sa convalescence. Cette fois il s’était tout simplement allongé et semblait dormir mais en réalité le blond se remémorait les cinq jours passés avec son « moi » futur.

« - Que s’est-il passé hier? Quel était ce flash blanc?
- Un avertissement d’Hakuteiken, répondit l’Uzumaki. Quelqu’un venait de le touchait alors il t’a prévenu. Je suppose que tu as failli tué la personne en face de toi.
- Oui, dit l’enfant d’une petite voix.
- C’est la volonté d’Hakuteiken. Je t’avais prévenu. Il t’insufflera ses propres sentiments. A ce moment là, c’était son instinct de conservation. Il n’aime pas être touché par ceux qu’il juge indigne ou qui n’ont pas notre patrimoine génétique. Il aurait pu gravement blessé la personne qui l’avait touché mais comme tu aurais été pris dans son attaque, il t’a prévenu… C’est un enfant très virulent mais attentionné avec ceux qu’il estime cet Hakuteiken…, commenta l’adulte avec un sourire. Bien. Continuons notre conversation d’hier. Je peux voir à travers tes yeux, sentir tes émotions, je sais donc quasiment tout de toi et grâce à cela, je vais pouvoir t’enseigner tout ce que je sais. Comme j’ai changé le passé, mes informations ne seront certainement pas à jour mais mes nombreuses batailles qu’Hakuteiken à gardé en mémoire te seront certainement utile. Je te transmettrai toute mes techniques, toutes mes informations. Mon ninjutsu se base sur le mode Senin, le mode Kyuubi et le Kage Bunshin ainsi que les différente variante du Rasengan.
- Des variantes du Rasengan? s’étonna le jeune Naruto.
- Et oui! Des variantes. Ton ninjutsu est bien plus étoffés que le mien mais il est moins puissant. Il y aura bientôt l’examen Chuunin. Durant le mois qui sera entre la seconde et troisième épreuve, tu devrais rejoindre le mon Myôboku pour apprendre le mode Ermite…
- Tu ne te projettes pas trop loin là? coupa le Namikaza. Je te rappel que je dois d’abord vaincre ce Zabuza et cet ANBU qui s’est foutu de nous!
- L’ANBU… Il s’appelle Haku et ce fut mon premier adversaire. La mission que tu effectues fut ma première mission de rang C contrairement à toi. Bien que ce soit également ta première officielle. Cette mission à changé ma vision des choses et m’a permit de développer mon propre Nindô. Haku et Zabuza… Bien que mes ennemis je les aimais bien… J’espère que ta rencontre avec ces deux là te sera une bonne expérience, raconta l’adulte avec une expression de tristesse mêlée avec de l’attendrissement aux souvenirs des hommes qui lui ont permit de s’épanouir en tant que ninja. Bon! Terminé avec les souvenirs! Passons à l’entrainement. Je vais graver les dix attaques d’Hakuteiken à même ton âme ce qui se répercutera forcement sur ton corps. Tu devrais te reposer normalement mais je n’ai pas vraiment le temps. Plus tu viens me rendre visite, et plus mon chakra disparait et moi avec. Et puis, plu^s tôt tu apprendra les bases d’Hakuteiken et plus tôt tu feras corps avec lui, comme s‘il n‘était qu‘une extension de tes membres. »
Faisant apparaitre Hakuteiken dans sa main sans aucun geste, l’Uzumaki sourit face à la surprise de l’enfant. Sans crier gare, il se lança à l’attaque.

Depuis ce moment là, Naruto sentait son corps qui protestait aux moindres mouvements à la fin de chaque entrainement spirituel. Les coups et la fatigue ressentit dans son âme se répercutait réellement sur son vrai corps. D’un commun accord avec l’Uzumaki, Naruto prit le sixième jour comme repos car d’après les infos du Rokudaime, l’attaque de Zabuza aurait lieu le septième.
Le Namikaze ouvrit les yeux lorsqu’il sentit l’Uchiha s’approcher de lui.
« - On sèche l’entrainement Sasuke? demanda le blond avec un sourire.
- Juste un peu de repos. Frapper pendant des heures contre le courant avec des poids… Tu ne peux pas imaginer la douleur qui parcourt chaque nerf constituant mon corps.
- C’est mieux que de subir le stress mental de plus de mille personnes…
- Qu’est-ce que tu veux dire? s’étonna Sasuke.
- Que j’ai développé de super Justus pendant ma convalescence! cria joyeusement Naruto le poing en l’air. »

L’Uchiha observa son ami avec le sourire. Le bon vieux Naruto était de retour. C’était donc cela qui le préoccupait tant? Sur le coup le brun se sentit stupide mais se demanda comment Naruto avait put créer des jutsus en restant immobile mais reprit tout de même la discussion avec son ami sachant pertinemment qu‘il ne lui répondrait pas. Suivant le conseil de son amis, il arrêta l’entrainement et se reposa. Naruto se demanda si les blessures que lui avait infligé Haku avait disparu. A cause de son entrainement mental, son corps était en permanence douloureux mais il sentit quelque chose de différents ce jour là. Se mettant en position de pompes, il commença à les enchainer lorsque les douleurs dut aux courbature se firent sentirent de plus belle. Naruto sourit alors, satisfait. Avec ce niveau de douleur, tout aura disparu le lendemain s’il ne faisait aucun effort notable. Reprenant sa bonne humeur, le blond entama une longue conversation avec Sasuke sur le comment du pourquoi les ramens étaient le meilleur plat au monde. Ce long monologue faillit endormir Sasuke qui ne resta éveillé uniquement grâce à son mental de fer.

Du côté de Sakura et Kakashi, ils étaient également en grande discussion avec pour sujet principal, choisi par la kunoichi, Naruto. La blonde bombardait son sensei de question tant bien qu’il n’avait même pas fini l’explication d’une première question que la rose en posait une autre. Lassé, le ninja copieur lui dit:
« - Tu t’intéresses énormément à Naruto pour une personne qui est censé le détester…
- Ah! s’étonna la rose ne sachant pas quoi répondre. C’est parce que… en fait… et bien… »
Devant le cafouillage de son élève, l’Hatake sourit gentiment et lui demanda:
- Qu’est-ce qui t’as fait vouloir en apprendre plus sur lui?
- Naruto a toujours été le dernier de la classe, commença la Haruno hésitante sur la façon d’exprimer sa pensée. Le cancre par excellence. Bien qu’ étant le fils de l’Hokage, personne ne faisait vraiment attention à lui et j’avoue que j’étais de ceux-là. Surement aussi puissant que Shodai-sama, le Yondaime à eut un fils incapable de faire les jutsus les plus basiques, ce faisant vaincre tellement facilement par les autres lorsque venait l’entrainement au taijutsu… Avec les adultes, c’était encore pire. Tout le monde le critiquait dans son dos et même en face remarque… Mes parents m’ont dit de ne pas le fréquenter. Qu’il était une honte pour Yondaime-sama et qu’il aurait mieux valu qu’il n’y ait que Natsumi-chan comme descendante d’Hokage-sama… J’ai obéis à mes parents et calqué mon comportement sur celui des autres enfants. Bizarrement, un jour Sasuke-kun s’approcha de Naruto et ils se mirent à parler. Lorsque la rumeur se répandit rapidement dans l’école, Naruto fut encore plus persécuté. Le génie qu’était Sasuke-kun, lui qui n’adressait la parole qu’aux Uchiha se mettait à discuté avec le pire cancre de l’école. Personne ne comprenait alors presque tout le monde déversa leur incompréhension sur Naruto en le bizutant et l’isolant encore plus. Le phénomène s’aggrava encore lorsque Natumi-chan de quatre ans notre cadette rejoignit notre promotion et comparé à son frère, elle était adulé par les filles et les garçon. Les années passèrent ainsi avec un Naruto qui continuait ses pitreries avec le même sourire.
Vint enfin la formation de l’équipe sept et le test des clochettes. Lorsque j’ai vu Naruto avec une telle vitesse et vous prendre la clochette avec une telle facilité, je me suis demandé si c’était le même Naruto qu’à l’Académie Ninja ou si vous l’aviez laissé la prendre. Même lors de nos missions qui n’était que de rang D, il fallait toujours que Sasuke-kun l’aide et il se plaignait pour avoir une mission de rang supérieur… Mon agacement pour lui ne faisait que grandir mais lorsque nous avons affronté Zabuza… Je crois que j’ai compris que Naruto n’était pas quelqu’un idiot… et aussi pourquoi Sasuke était toujours avec lui. Naruto est peut-être moins fort que Sasuke-kun mais Sasuke-kun ne l’évitait pas parce que Naruto était le seul à rivalisé avec lui. Je pense qu’ils ont développé une amitié au travers d’une rivalité. Mais sensei… comment Naruto peut-il être si fort?! »

Le jounin observa son élève se demandant jusqu’où il pouvait parler. Soupirant il se décida à tout lui révéler.

« - Sakura, sache que le Naruto que tu connais n’est qu’une illusion. Sasuke, aussi fort soit-il n’est pas au niveau de Naruto. Le fossé entre ces deux là est immense. »

La jeune fleur de cerisier écarquilla les yeux suite à cette révélation et ne put prononcé la moindre parole tandis que le jounin continua:

« - Sasuke est déjà au-dessus des chuunin nouvellement promu tandis que Naruto est totalement apte à intégré l’ANBU. Il a été entrainer par son père et bien que je ne connaisse pas les détails, Yondaime-sama n’a pas voulu que son fils montre de quoi il était capable. Tu dois également apprendre, qu’à l’origine tu ne devais pas faire partie de cette équipe. C’était Natsumi qui aurait du être à ta place mais encore une fois, Hokage-sama posa son véto. C’est ainsi que tu as rejoint la team sept. Les seules personnes qui aient le même génie que Naruto sont, son père, Uchiha Itachi, le frère ainé de Sasuke, Sasuke lui-même, Natsumi ainsi que moi-même. Durant notre enfance nous n‘avions que peu voir pas d‘égal. Votre promotion est un fait rare. Naruto et Sasuke n’ont pas été diplômer plus tôt car les jounins voulaient les mettre avec Natsumi. Mais comme je te l‘ai dit, Minato-sama posa son veto pour cette équipe. »

Sakura baissa les yeux de tristesse. Comme elle s’en doutait, elle n’était qu’une gêne pour ces deux là. Elle n’avait jamais vraiment servit à quelque chose. La plupart du temps, c’était les clones de Naruto qui faisaient le travail pénible comme arracher des mauvaises herbes, faire le ménage et toutes les choses dans le même genre. Lorsqu’il y avait de l’action et des combats, Naruto et Sasuke étaient toujours en première ligne. Elle, elle ne faisait qu’observé ses coéquipiers se battre. Elle avait toujours rabaissé le petit blond mais aujourd’hui, elle se rendait compte de sa propre idiotie. Bien qu’elle savait ce que subissait son coéquipiers depuis son enfance, elle n’avait rien fait pour améliorer sa relation avec lui. Les larmes se mirent à coulé lentement le long de ses joues.

Kakashi observa son élève avant de déclarer:
« - Ne t’en fais pas Sakura, Naruto est bien au-dessus de tout cela et tu es leur coéquipière même si tu n’as pas leurs niveaux. Ils te protègeront et compterons sur toi si le besoin s’en fait ressentir. Pour être honnête, tu ferai un bon Eisei-nin. Ton contrôle de chakra est bien meilleur que le leurs. Un poste de soutien tout à fait adapté pour toi.
- Merci Kakashi-sensei, dit le jeune fille avec un sourire tout en séchant ses larmes. Lorsque nous serons de retour à Konoha, je demanderais à suivre une formation médicale si je peux vraiment leur être utile de cette façon. »

Kakashi sourit à son tour et continuèrent à discuter de choses banals toute la journée puis rentrèrent avec Tazuna. Lorsque le petit groupe arriva à destination ils virent Sasuke qui avait encore les cheveux mouillé, preuve qu’il venait tous juste de sortir de la douche.
« - Où est Naruto? demanda le ninja copieur.
- Encore dans la forêt, répondit l’héritier du Sharingan. Il m’a dit de rentrer tout seul et qu’il me rejoindrai plus… »

La porte de la maison s’ouvrit laissant apparaitre une tête blonde suivit d’un corps qui tenait des béquilles mais qui n’avait pas l’air d’être utile. Cette intrusion stoppa le discours du brun qui soupira avant de s’assoir à la table suivit par le reste des occupants de la maisonnée.

« - Ton corps va mieux Naruto? s’enquit l’ancien élève du Yondaime Hokage.
- Encore quelques courbatures qui auront disparu dès demain!
- Des courbatures? Sensei t’avait ordonné de te reposer! cria la fille aux cheveux rose.
- Je ne me suis pas entrainé. demande à Sasuke-kun. Je suis tout le temps resté assis sans bouger, répondit le blond avec un sourire en coin provocateur.
- C’est vrai, confirma l’Uchiha. Il est resté dans la même position des heures durant, il n’est donc pas étonnant qu’il ait mal de partout. Mais il ne s’est pas entrainé. Et ne m’appelle pas « Sasuke-kun », Naruto!
- Oh… je suppose que mon imitation de Sakura est raté. Tu préfères « Sasuke-chan »? »

Les deux coéquipiers du blond lui sautèrent dessus mais furent retenu de justesse par leur sensei avant qu’ils n’atteignent le Namikaze. Le fils de Minato était complètement hilare alors que le brun et la rose se débattaient pour échapper à l’emprise du jounin et pour trucider cet idiot.

Inari observait Naruto rigoler tandis que des images de son père lui revenaient en mémoire, les derniers mots qu’il prononça également. A ces souvenirs, les larmes lui montèrent aux yeux et il hurla:
« - Pourquoi est-ce que vous faites tant d’effort? Peu importe à quel points tu t‘entraines, tu ne pourras pas battre Gatô et ses hommes! Peu importe à quel point tu essaies et les belles paroles que tu dis, les faibles mourront face aux forts! »

Toute la maisonnée fut surprise par l’enfant sauf Naruto qui posa sa tête sur la table et lui dit alors:
« - Tais-toi un peu, toi et moi sommes différents!
- Je détesterai être comme toi! répliqua à son tour Inari. Tu ne sais rien de ce pays! Je suis différent de toi qui ne sais faire que rire et qui ne peux pas comprendre à quel point la vie est dure! »
Naruto releva légèrement la tête et dit d’une voix calme mais froide et tranchante:
« - Et alors tu crois que cela suffit pour être le personnage principale d’une tragédie et de pleurer toute la journée? Un idiot comme toi doit juste continuer de chialer pour toujours espèce de chochotte! lança Naruto qui avait relevé la tête et où la colère était parfaitement visible sur son visage.
- Ca suffit Naruto! Tu est allé trop loin, cria sa coéquipière en se levant de sa chaise tandis que le Namikaze quittait la pièce avec un soupir de dédain. »

Inari était assis dehors, au bord de l’eau et fut rejoint par le jounin. Ne voulant pas que l’enfant se méprenne sur son élève blond, Kakashi entama une conversation avec Inari lui contant l’enfance de Naruto. Cette nuit là, quelque chose changea dans l’enfant mais Inari ne s’en apercevrait que plus tard…
Dans la forêt, Naruto était allongé dans un arbre, sur une immense branche à plusieurs mètres de hauteur. L’obscurité aidait le jeune Namikaze à penser car il était troublé par les révélations que lui avait faites l’Uzumaki durant les cinq dernier jours car il ne l’avait pas seulement instruit sur les techniques d’Hakuteiken mais également sur la menace qui planait sur le monde. Akatsuki, Itachi, le massacre du clan Uchiha, la folie de Sasuke, l’union des cinq nations élémentaires, Madara et de bien d’autres choses. Mais cela allait-il vraiment se passer? Madara avait survécu mais Itachi n’avait pas eu à massacrer son clan. Orochimaru faisait-il encore partie d’Akatsuki? Allait-il attaqué Konoha durant l’examen chuunin? Comme le serpent ne s’était fait battre par Itachi, serait-il obsédé par le Sharingan? Tant de questions et si peu de réponse… Le jeune Namikaze avait peur de la suite… Pas des combats qui allait suivre mais de la tâche qui lui avait été confié. Le Rokudaime était mort pour son idéal tout comme Jiraiya et pourtant la paix n’avait pas été atteinte. L’Uzumaki avait vécu une enfance similaire à la sienne mais pour des raisons totalement différentes mais avait tout de même voulu offrir la paix à tout le monde comme il l‘avait promis à Nagato, Jiraiya et à son père. Naruto doutait car il était différent du Rokudaime. Il avait ses parents, une sœur, une famille avec le Sandaime, Ero-sennin et tout ceux qui lui était lié par le sang. Perdu, écrasé par la responsabilité qui lui incombait, Naruto sentit une larme, une unique larme coulait le long de sa joue droite. Se frappant violement le visage, il se mit en position assise. Il était le fils du Yondaime Hokage, héritier de la volonté du feu, héritier des souvenirs du Rokudaime Hokage! Namikaze Naruto était l’un des plus grand génies que Konoha n’ai jamais engendré! Il maitrisait les techniques du Yondaime et grâce à son « moi » futur en avait amélioré quelques unes. N’étant pas le Jinchuuriki de Kyuubi, son chakra était cent fois supérieur au Rokudaime. Il était également l’inventeur des techniques Raiton coloré, bien plus dévastatrice que la foudre noir du Sandaime Raikage. Si lui devait échoué alors il transmettrait sa volonté et son ninjutsu à quelqu’un qui aurait hérité de son nindo! La vraie paix serait atteinte coûte que coûte, quitte à passait un pacte avec le diable! Serrant le poing à s’en faire blanchir les doigts, le jeune Namikaze se résolu à suivre la voie que d’autre lui avait confié et qu’à présent il comprenait parfaitement. Sûr ces convictions, le jeune homme retourna à la maison de Tazuna. Le chemin que Namikaze Naruto s’apprêtait à arpenté serait celui du carnage.
La matinée du septième jour depuis l’arrivé de l’équipe de Konha dans la maison de Tazuna, les quatre ninjas se rendirent avec le charpentier sur le pont pour le protéger. En cours de route, Tazuna poussa un petit cri tout en tapant le front.
« - J’ai oublié les plans pour cette partie du pont!
- Où sont-ils? demanda le blond de l’équipe. J’irai plus vite seul.
- Sur mon bureau. Je les ai préparés hier soir. Si tu n’es pas sûr des quels prendre, amènent tout les documents.
- D’accord! fit le blond en rebroussant chemin, s’autant d’arbre en arbre. »
Lorsque les autres ninjas arrivèrent à destination, la totalité des travailleurs étaient étendu sur le sol. Tazuna se précipita vers un de ses employés qui lui fit un mini rapport à cause de sa difficulté à parler. De son côté, Kakashi avait déjà comprit. L’ANBU était bel et bien du coté de Zabuza et c‘était eux à l‘origine de l‘attaque.
Naruto remarqua que beaucoup d’animaux et d’arbres avaient été trancher sur la route menant à la maison de son hôte. Pressentant un danger, il se hâta de rentrer. Lorsqu’il arriva sur place la porte d’entrée était en morceaux et les occupants, disparu. Soudain la voix d’Inari retentit à ses oreilles.
« - Attendez! cria l’enfant au deux ravisseurs qui se retournèrent immédiatement.
- Oh? C’est ce gamin? s’étonna Waraji, le garde du corps borgne de Gatô
- Eloignez vous de ma mère! hurla Inari en fonçant sur les deux adultes.
- On le tranche, dit calmement Zori, le deuxième garde du corps.
- Evidemment, acquiesça Waraji. »
Lorsqu’Inari fut à porté de frappe, les deux hommes le tranchèrent avant de s’exclamer d’une même voix, voyant les rondin de bois au lieu du corps du petit fils de Tazuna:
« - Substitution?
- Désolé d’être en retard et bon boulot affirma Naruto qui avait récupéré Tsunami et son fils.
- Eh bien? Si ce n’est pas un de ces nullards de ninjas que cachait Tazuna, lâcha le borgne d’une voix dédaigneuse.
- Grâce à ta distraction j’ai pu sauver ta mère mais je vais m’occuper de ces deux guignols, dit Naruto en lançant un shuriken sur chaque mercenaire qui courait sur lui.
- Comme si cela allait fonctionner sur nous! continua Waraji sur son ton hautain.
- Bande d’abrutis… dit un Naruto posé tandis que deux clones tranchaient en deux les kidnappeurs par derrière.
- Comment tu savais que ces samurais venaient ici? demanda Inari après s’être remis du choc de la mort brutal des deux hommes?
- Tazuna-san a oublié des papiers alors je suis venu les récupérer mais j’ai vu des marques de sabres sur le chemin qui menait ici. Ce la m’a inquiété alors je suis revenu le plus vite possible. Quoi qu’il en soit… Inari… Désolé pour hier. Désolé pour t’avoir appelé chochotte… Oublie ça. Tu es fort, termina Naruto en lui souriant et en posant sa main sur la tête de l’enfant qui se mit aussitôt à pleurer.
- Mince! dit Inari en essayant tant bien que mal de sécher ses larmes. J’avais décidé de ne plus pleurer. Tu vas encore te moquer de moi et m’appeler pleurnichard!
- De quoi est-ce que tu parles? Demanda Naruto avec un immense sourire. C’est bon si tu pleures quand tu es joyeux!
- Et bien? Si ce n’est pas mignon tout ça? dit une voix sarcastique alors que son propriétaire apparaissait. »

C’était un homme d’une trentaine d’années aux cheveux bleu, un déserteur de Kiri à son bandeau rayé. Il avait un pantalon de couloir noir avec trois bandes blanches en diagonale qui partaient de la cheville pour s’arrêter en dessous des genoux. Il avait un débardeur bleu moulant avec deux bandes blanches qui se croisaient au niveau du cœur pour formait une croix. Dans son dos, un katana des plus banals ainsi qu’une pochette à kunais sur la jambe gauche.
« - T’es qui toi? demanda agressivement le Namikaze en se saisissant d’Hakuteiken pour se mettre en garde.
- Je suis Dojo Mitsuhide. Jounin déserteur de Kiri. J’ai été engagé par Gatô après la défaite de Zabuza contre vous. Et toi petit?
- Ne t’inquiète pas. Une fois mort, mon nom ne te sera d’aucune utilité car je doute que tu veuilles prononcé mon nom en enfer. Se faire tué par un enfant de douze ans. La honte pour toi!
- Petit impertinent! Je te tuerai lentement! Je te couperai les doigts un par un! Je t’arracherai les boyaux alors que tu sera encore conscient. Je te dépècerai après avoir vidé de tes organes! Je te ferai sentir une douleur tellement immense que tu me suppliera de t’achever! dit le nouvel arrivant avec un regard plein de folie et de haine face à la réponse du blond.
- Inari! Prend ta mère comme tu peux et quitte cet endroit! Je ne pourrais pas te protéger pendant le combat. »
L’enfant obéit aussitôt et porta le corps de sa mère, sa force décuplé par la peur et l’adrénaline. Le Namikaze et le nuke-nin s’observèrent un petit moment qui sembla durée une éternité aux deux ninjas. Finalement, Naruto fit le premier mouvement et se lança sur son opposant.

Kakashi vit deux silhouettes sortirent de la brume qui commençait lentement à se former pour laisser apparaitre Zabuza et Haku dans sa tenue d’ANBU, le masque encore sur son visage. Le jounin de Kiri apostropha alors celui de Konoha:
« - Comme on se retrouve Kakashi! Je parie que tu me croyais mort…
- J’aurai préféré, mais je me doutais que tu étais toujours vivant lorsque l’on a vu ce gosse partir avec ton corps, affirma le ninja copieur.
- Le fils du Yondaime Hokage n’est pas là? s’étonna le déserteur.
- Il devrai bientôt arriver, répondit le jounin de Konoha.
- Cela m’ennuierait qu’il soit tombé sur Mitsuhide. Il n’est pas aussi fort que moi mais il est plutôt chiant à combattre, continua Zabuza.
- Naruto ne perdra pas si facilement! cria Sakura à la surprise de Sasuke et de Tazuna alors que Kakashi eut un sourire.
- Huhu, je le sais bien petite fille, dit Zabuza. Je te signal que je l’ai combattu mais je veux le tuer moi-même. S’il devait mourir, je serai très frustré. »

Sur ces mots, Zabuza fit apparaitre un brouillard encore plus épais tandis que sept Mizu Bunshin du déserteur apparaissait un peu partout autour de la formation qu’avait pris les quatre personnes. Sasuke intervint sans attendre les instructions et détruisit les sept clones en moins d’une seconde.

« - Oh? Tu t’es amélioré Uchiha, fit le démon de Kiri.
- Je suis un descendant des Uchiha! Evidemment que je ne vais pas stagner!
- Un rival est apparu, pas vrai Haku?
- Il semblerait, Zabuza-san. Je devrai m’occupé de lui n’est-ce pas?
- Viens! Je t’attends! Tu t’es bien foutu de nous! Naruto n’est pas le seul à l’avoir eu mauvaise quand on a découvert que tu étais son allié! »

Sans un mot de plus, le descendant du clan Yûki se lança sur le descendant du clan Uchiha. Les senbons rencontrèrent les shurikens tandis que les deux shinobis se rencontrèrent dans un échange au taijutsu. Tandis qu’une des mains de Sasuke était bloqué par Haku, ce dernier enchaina des mudra d’une seule main à la grande surprise des ninjas de Konoha. Une multitude d’aiguille d’eau s’éleva des flaques formés par la destruction des Mizu Bunshin et encerclèrent les deux combattants avant de s’abattre sur eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ikki34
Laziers débutant
Laziers débutant
avatar

Masculin Messages : 54
Date d'inscription : 18/03/2011
Age : 26
Localisation : Sud de la France
Humeur : Cela dépend du moment

MessageSujet: Re: Destiné... Immuable?   Mer 27 Avr - 1:07

Chapitre cinq: Victoire couteuse


Le descendant du clan Yûki se lança sur le descendant du clan Uchiha. Les senbons rencontrèrent les shurikens tandis que les deux shinobis se rencontrèrent dans un échange au taijutsu. Tandis qu’une des mains de Sasuke était bloqué par Haku, ce dernier enchaina des mudra d’une seule main à la grande surprise des ninjas de Konoha. Une multitude d’aiguille d’eau s’éleva des flaques formés par la destruction des Mizu Bunshin et encerclèrent les deux combattants avant de s’abattre sur eux.

Haku s’écarta du shinobi de Konoha quelques millisecondes avant que les aiguilles ne les atteignent. Lorsqu’il observa l’emplacement de son adversaire, Haku ne vit rien. Sasuke se prépara à s’abattre sur le jeune ninja de Kiri lorsque ce dernier leva la tête et esquiva le coup de pied de l’Uchiha et se retrouva au coté de son sempai. Sasuke se remit lentement droit et sourit en voyant son ennemi qui s’était éloigné.

« - Tu me fuis déjà?
- Je t’ai mal jugé shinobi-san. Tu es beaucoup plus fort que je ne l’aurai cru. Mais sais-tu pourquoi tu ne pourra pas me vaincre?
- Parce que je ne connais pas la sensation d’ôter la vie? C’est à ça que tu penses? demanda Sasuke avec un petit sourire en coin.
- Exactement. Seras-tu capable de me prendre la vie?
- Ne te fais pas de soucis. Je n’aurai aucune hésitation. »

Sans aucune autre parole, les deux combattants s’élancèrent l’un sur l’autre pour un nouvel échange au Taijutsu.

Lorsque les deux sabres se rencontrèrent, ils émirent des étincelles tandis que les deux ninjas tentaient de prendre l’ascendant. Naruto fit pivoté son corps et mit un coup de genou dans l’estomac du Nukenin de Kiri qui rompit aussitôt le contact s’éloignant légèrement du blond. Naruto put vérifié que sur la force, il avait légèrement l’avantage. A court terme, cela ne saurait pas déterminant mais sur le long terme, il pourrait prendre l’avantage sur Mitsuhide. Après cette petite réflexion il repartit au combat. Un coup de katana au niveau de la tête du Nukenin fit voler quelques cheveux lors de l’esquive mais ce dernier répliqua aussitôt en faisant un salto arrière son pied passant à quelques millimètres à peine du visage de Naruto.

La tension que dégageait Mitsuhide fit couler quelques gouttes de sueur s le long de la nuque de Naruto. Cette fois il ne pouvait pas se permettre le moindre faux pas. Aucun de ses coéquipiers n’étaient présent pour le couvrir. La moindre erreur et c’était la fin. C’était son tout premier combat à mort, le premier sans filet. Ni son père ni son sensei ni même ses coéquipiers ne seraient là pour l’interrompre et le protéger. L’appréhension qui avait assaillit Naruto lors de l’arrivé du Jounin laissait maintenant place à l’excitation. Ce combat était le test parfait. Aurait-il les épaules assez large pour porter les espoirs de ses prédécesseurs ou bien serait-il écrasé? Quelque soit l’issu du combat, il n’y aurait personne à blâmer et cela, Naruto le savait. Soit il avançait en prenant la vie de son adversaire, soit il trahissait les espoirs de ses prédécesseurs et il mourrait. C’était aussi simple que cela.

Ayant conscience du premier défi à surmonter, l’héritier du Rokudaime se lança sur son adversaire avec une soif de sang qui paralysa quelques instant le Jounin de Kiri. Comment un enfant pouvait-il avoir une telle envie de meurtre? Lorsqu’il eut conscience du Katana s’abattant sur lui, Mitsuhide composa des mudra et Naruto vit une buche coupé en deux. La tâche de sang sur le sol témoigna néanmoins que l’attaque avait atteint son but avant que Mitsuhide n’ait fini les mudra du Kawarimi no jutsu. Naruto repéra rapidement le nouvel emplacement de son adversaire et lança Hakuteiken droit sut le ninja de Kiri. Ce dernier sauta pour esquiver le sabre et se retrouva dans les airs. Le temps sembla s’arrêter pour Naruto alors qu’il préparait son attaque. Le Nukenin semblait suspendu en l’air mais les sensations de Naruto redevinrent normal lorsqu’il déclencha son attaque.

« - Raiton: Daidaiirotora »

Un tigre de couleur orange sortit de la main de Naruto et couru vers Mitsuhide en chute libre qui composa une série de mudra et dit:

« - Suiton: Suiryuben »
Un fouet d’eau vint attraper le tigre et en se refermant détruisit la technique tandis que Mitsuhide se reçu souplement sur le sol et courut vers le blond. Naruto, en voyant son adversaire composé des mudra alors que le tigre venait d’être lancé, Naruto lança un shuriken derrière lui qui fit trois fois le tour d’un arbre près de l’endroit où s’était déplacé le combat. Le shuriken se suspendit en l’air tandis que Naruto ferma le poing et pivota sur lui-même donnant un coup dans le vide par la même occasion se retrouvant alors dos à son adversaire.

Mitsuhide n’était plus qu’à quelques mètres du blond lorsqu’il sentit une chose venir vers lui. Se retournant, il aperçut un point arriver sur sa tête. Ce n’est que quelques instants avant le contact qu’il reconnut la pointe d’une lame. Bougeant légèrement sur le côté, il esquiva le katana et se retourna pour faire face à son adversaire pour contrer toute attaque mais l’esquive ne fut pas parfaite et reçut une éraflure sur le cou. Soudain il sentit une infime pression sur sa nuque qui se répandit sur une bonne partie du cou et comprit qu’il s’agissait d’un fil. Voyant le sabre arrivé au niveau de la tête de Naruto qui n’avait pas esquissé le moindre geste depuis qu’il s’était mis de dos, le déserteur sourit devant la mort imminente du gosse mais ça ne se passa pas comme prévu. Au lieu de transpercer le crâne du blond, Hakuteiken commença à décrire un mouvement circulaire lorsqu’il arriva à quelques millimètres de son propriétaire. Stupéfait, Mitsuhide ne réagit pas lorsque le fil se resserra autour de son cou en suivant la trajectoire du sabre. Dans un réflexe totalement humain, il tenta de desserrer le fil autour de son cou lorsqu’il se rendit compte de la pression qui l’empêchait de respirer.

Hakuteiken décrivit plusieurs autres cercle autour de Mitsuhide bloquant le haut de ses bras contre son corps. Naruto rattrapa finalement son katana après un autre cercle et s’élança dans les airs, la pointe de la lame visant entre les deux yeux du déserteur. Naruto sourit alors. La victoire était sienne.

Sasuke courut et frappa Haku avec un coup de pied circulaire du droit que ce dernier bloqua tout en reculant d’un pas dans un même mouvement. Sasuke se propulsa alors en avant de sa jambe gauche, tournoya horizontalement sur lui-même et frappa du talon droit, directement sur la tête de son opposant qui tomba à quatre patte le masque brisé. Sasuke se remit rapidement debout et frappa le visage de son opposant ce qui le suspendit dans les airs. Continuant son enchainement, Sasuke sauta et pivota sur lui-même mettant ainsi un coup de pied retourner à Haku au niveau de la poitrine, qui fut propulsé aux pieds de Zabuza.

« - Incroyable! s’étonna Kakashi. Tout simplement incroyable.
- Qu’est-ce qui est incroyable Kakashi-sensei? demanda Sakura ne comprennent pas la surprise de son professeur.
- Le mouvement qui a mit ce Haku à genoux. C’était un Doumawari.
- Doumawari? questionna à son tour Tazuna.
- C’est un mouvement de corps à corps d’un art qui s’appelle le Karaté. Il n’est guère plus utilisé de nos jours malgré sa forte puissance destructrice. Je ne connais d’ailleurs personne qui l’utilise encore.
- Comment connaissait vous ce mouvement alors?
- Dans les livres Sakura. Dans les livres. Cet art est décrit dans un bouquin de Taijutsu mais ses pratiquants n’existe plus. Le taijutsu de nos jours n’as pas vraiment de forme. C’est juste un enchainement de coup sans aucun sens. Nos réflexes et notre corps boosté au chakra sont bien suffisant.
- Alors pourquoi Sasuke-kun a-t-il appris ce Karaté s’il est inutile? demanda la rose.
- C’est là où tu te trompes. Avant la formation des pays ninja tel que tu les connais, le monde était en guerre constante et il n’était pas rare que des civils soient pillés. C’est alors qu’un groupe de combattant terrifièrent les ninjas. Ils pratiquaient le Karaté et bien que ne maitrisant pas le chakra, ils étaient capable de vaincre des ninjas dans des combats au Taijutsu. A partir de là, les ninjas n’utilisèrent plus que le ninjutsu contre les civils durant leurs pillages de crainte de rencontrer un pratiquant du Karaté et de périr de sa main. Avec le Karaté, Sasuke peut faire face à n’importe quel combattant de Taijutsu sans dépensé la moindre goutte de chakra.
- C’est une belle leçon d’histoire Kakashi-sensei mais j’aimerai que mes techniques de combat secrète le reste. Si vous expliquez mes points forts devant l’ennemi, cela ne fera que me desservir.
- Désolé Sasuke. J’étais tellement surpris que j’en ai oublié notre situation. »

L’Uchiha observa Haku se remettre difficilement debout sans plus accordé d’attention à son sensei avant de repartir au combat. Lorsque Haku tenta de le frapper, Sasuke fit passé sa jambe droite derrière celle de son adversaire mit le bras contre le cou de son adversaire pour finalement faire un pas chassé balayant ainsi les jambes d’Haku qui s’écrasa violemment sur le sol. Le jeune ANBU vit apparaitre le poing de l’Uchiha et roula sur le coté afin de l’esquiver.

« - Et dire qu’il n’a pas encore activé son Sharingan. Jusqu’où ira-t-il? Montre moi ta force Sasuke! pensa Kakashi, admiratif de son élève .
- Qu’est-ce que c’est que ça? demanda avec colérique Zabuza. Tu vas te faire vaincre si facilement Haku?
- Non Zabuza-san. Je vais passé au chose sérieuse. Ce sera bientôt fini. »

Sans un mots de plus Haku enchaina des mudra puis lança quelques senbons. Sasuke para sans aucune difficulté mais lorsqu’il voulut se ruer sur le Yûki, ses pieds ne bougèrent pas. Surpris, il les observa et vit que la glace l’emprisonnait. Distrait par son immobilité, Sasuke reçu le poing d’Haku qui l’envoya à terre. Se relevant sans détourner le regard, il vit que la glace se brisait déjà. Utile mais pas résistante. En espérant que tout les jutsu du déserteur soient ainsi. Sasuke se remit en position de combat et attendit. Haku ne semblait pas particulièrement enthousiaste à l’idée de repartir au corps à corps avec le jeune Uchiha. Comprenant que l’enfant au Sharingan préférait attendre, Haku fit les mudra de sa prochaine technique.

« - Suiton: Suigadan » Une multitude de gouttelettes d’eau s’élevèrent autour de Sasuke et l’attaquèrent. Mais se doutant que cela serait déjoué, l’adolescent de Kiri prépara d’autre mudra.

Sasuke créa quelques Kage Bunshin pour s’ouvrir un passage et s’élança sur Haku mais un dragon de glace se présenta face à lui. L’Uchiha se jeta sur le côté mais sa jambe fut prise dans l’attaque. Le Yûki profita de son avantage et lança des senbons sur son opposant qui se les prit mais réussi à éviter des touches mortelles ou handicapante.

« - Sakura, prends Tazuna-san et retourne chez lui. Je vais m’occupé de Zabuza. Il n’y aura personne pour vous arrêter. Je ne sais pas si je serais capable de me battre en te protégeant. Si tu vois Naruto, dis lui de nous rejoindre au plus vite.
- Très bien. »
Tandis que Kakashi s’élança sur l’épéiste, Sakura attrapa le main du charpentier et s’enfuit le plus vite possible.

Naruto allait transpercer Mitsuhide lorsque ce dernier fit un salto arrière passant sous le ninja de Konaha. Le nukenin profita de son mouvement pour pouvoir trancher le fil qui le retenait et se libérer de ses entraves. Naruto observa son opposant, franchement surpris. Il pensait tenir la vie du nukenin dans le creux de sa main et pourtant, Mitsuhide avait échappé à la mort.

« - Joli mouvement. Je suppose que c’est l’expérience des combats à mort qui nous sépare encore.
- Je dois dire que pour un enfant, tu ne te débrouille pas si mal. Pendant un instant, j’ai vu ma vie défilé. Je t’avais sous-estimé à cause de ton apparence mais je suppose que je ne peux plus me permettre d’être négligeant. »
Le Namikaze se contenta de lancer un autre jutsu Raiton comme réponse que Mitsuhide esquiva sans mal. Naruto savait qu’il devait aller au Taijutsu mais son adversaire refusait le close combat. Il devait avoir compris que Naruto était meilleur que lui mais malheureusement, le jeune Namikaze était tout aussi performant avec les combats longue distance.

« Futon: Atsugai »

Une énorme bourrasque de vent percuta le nukenin l’envoyant dans la forêt. Poursuivant son adversaire, Naruto voulait en finir le plus vite possible et attaqua à outrance au katana. Mitsuhide parait comme il pouvait mais Naruto prenait lentement le dessus. Le genin fit un petit mais rapide cercle avec la pointe de sa lame, focalisant la vue du jounin sur ce mouvement et frappa le torse de son opposant qui se transforma en flaque d’eau. Au même instant trois arbres s’écroulèrent laissant apparaitre un deuxième Naruto avec le déserteur à genoux. Le premier Naruto rejoignit son double et le ninja de Kiri qui s’était rapidement remis en garde.

« - J’ai déjà gagné. La différence entre nous deux est désormais évidente. Je te suis supérieur dans tout les domaine. Si tu déposes les armes, je t’accorderai une mort rapide.
- Ne me fais pas rire gamin! Rien n’est fini tant que l’on respire! Au final, la victoire m’appartiendra!
- Pauvre fou! »

Sur cette provocation, Dojo Mitsuhide enchaina les mudra et une vague immense sorti de sa bouche emportant tout sur son passage. Le Namikaze sauta sur la vague et se laissa porter par elle. Une technique destructrice mais la parade était tellement simple… Rangeant une nouvelle fois Hakuteiken dans son fourreau, le fils de l’Hokage courut vers le déserteur une fois la vague disparut et le frappa au ventre enchainant avec un coup de genou sauté avant de reprendre sa garde.

« - Quel étaient ces mouvement?
- Vu qu’il n’y a que toi et moi, je veux bien te répondre. Sais-tu ce qu’est que le Taijutsu?
- Tu te moques de moi gamin?
- Le Taijustsu est la faculté de combat au corps à corps pour un ninja, continua Naruto sans faire attention à la réplique de son opposant. Maintenant une autre question. Sais tu ce qu’est un art martial?
- De quoi est-ce que tu parles bon sang?
- Toute mes questions ont un sens Mitsuhide-san. L’art martial est un enseignement de technique de combat. L’art du combat à l’épée est un art martial. Maintenant connais-tu le Karaté?
- C’est un art de combat au corps à corps qui a disparu.
- Exactement, autrement dit, un art martial. Savais tu qu’il existait d’autres arts de combat au corps à corps que le Karaté?
- Qu’est-ce que ça peut faire. Ils ont tous disparu aujourd’hui.
- C’est la où tu te trompes. Comme nous avons découvert le Karaté ensemble, il n’est pas étonnant que je le maitrise mais Sasuke m’en voudrait de lui avoir caché que j’en ai appris d’autre et que je les ai fusionné pour crée mon propre art.
- Tu connait le Karaté?! s’étonna Mitsuhide dont la peur commençait à le gagner.
- Ne m’as-tu donc pas écouté? J’en ai appris plusieurs et les ai fusionné. Abandonnant des Katas, modifiant d’autres, créant de nouveaux pour tirer partit de la puissance de chaque art en délaissant les faiblesses respectives. C’est ainsi que j’ai crée mon propre art martial. Je ne lui pas donné de nom car cet art mourra avec moi mais il fera ma renommé.
- Ne te fout pas de ma gueule gamin! Tu pense que je vais croire que tu as maitrisé et perfectionné cette technique de combat? Ne me prend pas pour un idiot. »

Ne prenant pas les avertissement du fils de Minato au sérieux, Mitsuhide s’élança contre lui avant de se stoppé à trois mètre de lui avant de reculer lentement.

« - Etait-il aussi grand avant? C’est quoi ça. Comment n’ai je pas remarqué sa taille? Il reste plus petit que moi mais il a une présence de fou. Il n’as pas fait le moindre mouvement, je le sais mais pourquoi est-ce que j’ai l’impression qu’il est de plus en plus proche, de plus en plus grand? Est-ce un genjutsu? Non. Est-ce donc l’effet que produit un pratiquant du Karaté? Je, je ne peux pas battre un monstre pareil! Non! Je dois me battre. Il est humain. Je peux le vaincre! Oui! Je vais le vaincre! »

Sa résolution retrouvé, le déserteur attaqua Naruto au corps à corps. Face à ce choix d’attaque, Naruto le trouva complètement idiot et riposta avec puissance. La combinaison des attaques des arts martiaux et du chakra. Un mélange mortel. Les mouvements de Mitsuhide laissaient plein d’ouverture que le Namikaze exploita sans la moindre vergogne. Les os du déserteur se brisaient sous les coups du blondinet mais il ne renonçait pas. Enchainant le taijutsu et le ninjutsu, le ninja de Kiri ne faiblissait pas malgré la supériorité évidente de Naruto. Cet entêtement commença à payer tandis que Naruto recevait de plus en plus de blessure. Rien de comparable à ce que Mitsuhide avait encaissé mais les coups de ce denier faisait mouche de plus en plus souvent. Après un bond en arrière du déserteur, qui s’immobilisa un court instant à cause de la douleur, Naruto y vit l’opportunité d’en finir en une seule attaque. Attrapant son sabre à la hanche il se mit en position d’attaque, et frappa.

« - Art du Kenjutsu: Ichi: Iai »
Le déserteur qui avait couru vers son opposant n’était plus qu’à deux mètres de lui lorsqu’il sentit sa poitrine se déchirer alors que du sang volait dans les airs. La surprise et la douleur coupèrent toute sensations dans ses jambes, ce qui le fit tombé à genoux. Ses sensations revinrent aussi vite qu’elles avaient disparu mais alors qu’il allait repartir, Mitsuhide sentit une lame sur sa nuque. Naruto le tenait en respect avec son épée blanche.

« - Le combat est terminé. As-tu une dernière volonté?
- Que tu meurs, répondit Mitsuhide dans une dernière provocation.
- Ne t’inquiète pas, je mourrais mais pas aujourd’hui, répondit le blond en armant son bras lorsqu’il entendit une voix.
- Naruto! cria Sakura qui tenait Tazuna par la main. »
Tournant la tête surpris, le Namikaze ne put réagir lorsque l’ancien ninja de Kiri profita de son inattention et lui planta un kunai, droit dans le poumon. Attrapant son katana près de lui, Mitsuhide trancha le blond qui s’écroula et ne bougea plus, son sang se déversant sur le sol en grande quantité. Sakura hurla une nouvelle fois le prénom de son coéquipier mais de désespoir cette fois. Le déserteur se retrouva près d’elle en quelques instant. Une vitesse qu’il n’aurait pas du atteindre à cause de son état mais l’euphorie d’être toujours vivant avait surpassé la douleur. Un revers de la main envoya Tazuna à terre tandis que le jounin attrapa les cheveux de Sakura et lui dit:

« - Je te remercie pour ton intervention. J’ai vraiment cru que j’allais y passé. Ce gosse est vraiment fort mais grâce à toi, je vis et je vivrai encore longtemps. Maintenant, meurs! »

La pointe du katana du déserteur s’enfonça dans la gorge de la jeune fille sous les rires du jounin.

Kakashi avait commencé un combat à distance avec le démon de Kiri. Ce dernier, créa un brouillard tout autour d’eux mais ne s’étendit pas jusqu’au combat entre les deux adolescents. Il voulait profité de son avantage tactique pour testé les limites du Sharingan, n’ayant pu le faire durant sa dernière confrontation à cause de pugnacité de Naruto. Zabuza attaqua encore et encore le jounin de Konoha mais l’homme au Sharingan bloquait tout les assauts. Comprenant que des assauts longue distance ne mèneraient à rien, Zabuza se lança au taijutsu. Kakashi ne maitrisant pas totalement sa pupille, lança toute ses forces dans le duel, voulant l’écourté le plus vite possible. Grâce à Naruto, les capacités de copie instantané et de genjutsu du Sharingan avait été préserver secrète. Le combat serait donc expéditif.

Haku avait été largement mis en difficulté. Après ses blessures dut au dragon de glace, Sasuke avait activé son Sharingan. Utilisant sa capacité à lire les mouvements et son karaté, l’Uchiha avait collé le survivant des purges sanglante de Kiri lui infligeant de douloureuses blessures au corps à corps. Haku était désormais dos au mur, symboliquement parlant. Il avait sous-estimé le pouvoir des pupilles du jeune genin. Maintenant, il n’avait plus assez de chakra pour une longue utilisation des démoniaques miroirs de glace. S’il l’utilisait, il ne tiendrait pas plus de cinq minutes, ensuite il serait complètement vidé et à la merci du genin. Le Yûki avait malheureusement compris les pouvoirs basiques du Sharingan et il savait que les miroirs de glace n’en viendrait pas à bout.

Les ninjas de Konoha avaient d’ors et déjà remporté cette bataille. Cette constations fit naitre une boule dans la gorge de Haku. Zabuza l’avait recueilli alors que sa vie valait moins que celle d’un insecte. En gratitude, il avait décidé de devenir l’arme du jounin mais tout était terminé. Il allait bientôt mourir et Zabuza aussi. Comment pouvait-il donner une chance à son mentor? Toute sa vie n’était donc qu’une suite d’échec? Il avait tué son propre père. Avait survécu en mangeant dans les poubelles et en fuyant. Dans ce monde de solitude et de ténèbres, celui que l’on surnommait le démon de Kiri lui avait montré un rayon de lumière. Il n’était qu’un objet entre ses mains mais au moins il avait un but. Aujourd’hui, sa défaite était inévitable. Zabuza allait succombé au surnombre. L’Uchiha allait le vaincre et rejoindre son maitre pour l’aider à vaincre le démon. Quand à Naruto, après sa rencontre il y a quelques jours, il était convaincu qu’il viendrait à bout de Dojo Mitsuhide. Si seulement ils avaient été dans le même camp, ils auraient pu être amis mais tout cela n’avait aucune importance désormais. Il aurait tellement aimé voir ce Naruto grandir et devenir plus fort. Après l’avoir observé durant son court duel contre Zabuza, Haku savait que Naruto était très fort et le deviendrait encore plus. Tout en combattant Sasuke, Haku pria pour que dans sa prochaine vie, lui et Naruto soient amis.

Attrapant le bras de l’Uchiha, il lui mis un coup de genou mais le coude du genin s’écrasa sur la cuisse d’Haku, stoppant net l’attaque et répliqua d’un uppercut. Ayant pu reprendre une distance convenable Sasuke mit un coup de pied frontal, faisant gicler le sang du nez de l’ANBU. Haku releva les bras pour se mettre en garde mais un crochet lui fit mettre un genou à terre. N’ayant pas le temps de se relever un nouveau coup le remis debout. Chancelant, Haku tenta de frapper l’Uchiha mais ses coups n’avaient plus ni force, ni précision. Sasuke attrapa le poing de son adversaire et frappa son bras le brisant net. Le Yûki ne voyait plus que des formes, totalement vague. Dans un dernier effort et malgré la douleur que lui infligés ses blessures il prépara tout de même l’une de ses plus puissante technique mais néanmoins suicidaire. En pleine forme, il frôlait la mort mais avec son état, c’était la mort assuré. Conscient de cela, il lança tout de même son attaque, pour le salut de son sauveur.

« Hyoton: Muhyogeten »

Un énorme pilier de glace avec le sommet tranchant s’éleva aux pieds du jeune Uchiha. Sasuke esquiva mais à trois mètres de hauteur, le piler s’étendit pour faire un toit et enferma le genin dans une boite de glace. La lumière du soleil dévié, l’intérieur de la boite ressemblait à ciel de nuit étoilé. Prisonnier de ce cube de glace, Sasuke ne put que regarder des énormes piques qui traversèrent l’espace vide de bas en haut et de haut en bas. Piégé par les murs de glaces et ces piques qui emplissaient le moindre espace, le genin ne put rien faire d’autre qu’attendre que ces armes de glaces le traverse, ne lui laissant pas la moindre chance de fuite.

Haku s’écroula sur le sol, ses dernières gouttes de chakra épuisé. Tandis que la mort l’emportait, il sentit une main sur son épaule avant de sombrer dans ce monde froid et noir qu’était la mort.

Kakashi, essayait tant bien que mal de percer le brouillard de Zabuza mais rien n’y faisait. Il était obligé de se contenter de la défensive. Il voulait préservé son ninjutsu le plus longtemps possible mais la situation se compliquait. Sasuke avait l’air de maitriser son adversaire ce qui le rassura quelque peu. Soudain, contre toute attente, Zabuza se lança dans un corps à corps. C’était l’occasion rêvée. Profitant de l’avantage que lui procurait la pupille couleur sang, Kakashi prit rapidement le dessus. Esquivant le hachoir, le ninja copieur balaya les jambes de son adversaire qui posa une main sur le sol pour se rétablir et profita de sa position pour mettre un coup de pied au jounin de Konoha. Le Hatake fit un petit bond et écrasa son genou sur le ventre du démon de Kiri puis sorti un kunai pour transpercer la tête du déserteur mais un mouvement d’épaule de ce dernier le prévint d’une attaque dans son dos. N’achevant pas son geste, Kakashi fit un salto arrière passant au-dessus de l’épée du combattant autrefois membre de Kiri. Se relevant souplement, Zabuza repartit aussitôt au contact. Amorçant un mouvement montrant une attaque verticale son épée, le nukenin planta en réalité son arme dans le sol et l’utilisa comme une barre pour pivoté autour et mettre un coup de pied ravageur à l’utilisateur du Sharingan. Kakashi fut sonné. Il avait senti sa pommette se rompre lui causant une grande douleur.

Zabuza s’éleva dans les airs et voulut tranché en deux son adversaire mais Kakashi composa une série de mudra en réponse.

« - Doton: Dorohoi »

Un mur de boue s’éleva bloquant l’épée du déserteur. Kakashi contourna le mur et frappa Zabuza au visage suivit d‘un coup de pied dans les côtes envoyant l’homme gouter le sol. Kakashi admira l’homme face à lui. Malgré la violence de ses coups, Zabuza ne lâchait pas son arme. Il était un vrai combattant. Faisant fi de son admiration naissante pour le nukenin, Kakashi reprit son attaque. Zabuza trancha l’homme au Sharingan qui se dissipa et fumé, libérant une décharge électrique agenouillant ainsi le jounin de Kiri. L’ancien élève de Minato s’écrasa sur le dos de son adversaire lui plantant un kunai dans chaque bras l’empêchant ainsi de continué le combat. La douleur le déconcentrant, Zabuza relâcha le Kiri Gakure no jutsu. La visibilité revenu, Kakashi rabattit son bandeau sur son Sharingan et observa l’homme à terre.

« - La victoire est notre, dit Kakashi en observant son élève qui venait de brisé le bras du jeune ANBU.
- Notre première défaite et cette première défaite nous a été fatale.
- Tel est la dure loi du monde Shinobi.
- Oui mais nous ne partirons pas seul. Nous emmenons l’Uchiha avec nous. »
Kakashi vit alors un pilier apparaitre et quelques instant plus tard une boite de glace emprisonna le descendant du noble clan Uchiha.
« - Qu’est-ce qu’est que cela?
- Une des techniques ultimes d’Haku. Il vient d’emporter le gosse avec lui. Ils se sont entre tué! »

Kakashi tira un kunai sans un mot. La toute première équipe qu’il ne renvoyait pas sur le banc des écoliers et voilà qu’il avait un mort. Les leçons du passé ne porteront-elles donc jamais leurs fruits? Était-il incapable de jugé des capacités de ses proches. Il était sûr que les deux garçons pouvait se charger de cette mission mais apparemment cela était trop, même pour ces deux là. Sans aucune émotions apparentes, Kakashi abattit son arme sur le déserteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ikki34
Laziers débutant
Laziers débutant
avatar

Masculin Messages : 54
Date d'inscription : 18/03/2011
Age : 26
Localisation : Sud de la France
Humeur : Cela dépend du moment

MessageSujet: Re: Destiné... Immuable?   Lun 2 Mai - 2:40

Chapitre six: Rencontres



Tournant la tête surpris, le Namikaze ne put réagir lorsque l’ancien ninja de Kiri profita de son inattention et lui planta un kunai, droit dans le poumon. Attrapant son katana près de lui, Mitsuhide trancha le blond qui s’écroula et ne bougea plus, son sang se déversant sur le sol en grande quantité. Sakura hurla une nouvelle fois le prénom de son coéquipier mais de désespoir cette fois. Le déserteur se retrouva près d’elle en quelques instant. Une vitesse qu’il n’aurait pas du atteindre à cause de son état mais l’euphorie d’être toujours vivant avait surpassé la douleur. Un revers de la main envoya Tazuna à terre tandis que le jounin attrapa les cheveux de Sakura et lui dit:

« - Je te remercie pour ton intervention. J’ai vraiment cru que j’allais y passé. Ce gosse est vraiment fort mais grâce à toi, je vis et je vivrai encore longtemps. Maintenant, meurs! »

La pointe du katana du déserteur s’enfonça dans la gorge de la jeune fille sous les rires du jounin. Mitsuhide se rendit compte qu’il tenait un sac de sable dans ses mains et que c’était ce qu’il avait transpercé. Tournant la tête il aperçut le blondinet qui avais récupéré sa coéquipière. Lorsque cette dernière prononça son nom, Naruto lui mit une gifle qui l’envoya à terre. 
« - Comment peux-tu être aussi stupide Sakura-chan? Ne sais-tu donc pas qu’un ninja doit exploiter les occasions en attaquant par surprise et toi tu hurles en arrivant. Tu as bien faillit me faire tuer.
- Naruto… Je…, tenta Sakura mais le fils de Minato la coupa.
- Aucune importance reste là et n’interviens plus.
- Comment es-tu encore en vie? demanda le déserteur de Kiri.
- Grâce au chakra du renard. Lorsque j’ai scellé mon chakra dans ce corps j’en ai profité pour faire de même avec celui du renard. Je ne m’attendais pas à ce qu’il me serve de cette façon n’y même que je puisse prendre le contrôle du corps. C’est une vrai surprise, même pour moi. Cependant ce n’est pas sans conséquence. Mon chakra disparait alors que je ne l’utilise même pas. Je vais devoir en finir rapidement.
- Qu’est-ce que tu baragouines putain? Je comprend que dalle!
- Tu n’as pas besoin de savoir, juste de mourir. Ça fait longtemps Hakuteiken, dit Naruto en posant la lame du Katana contre sa joue avec tendresse. Es-tu heureux avec lui? »
A cette question, le sabre rougeoya avec plus de force ce qui fit sourire le Rokudaime Hokage.
« - Tant mieux alors mais tu vas devoir combattre avec moi comme au bon vieux temps. J’espère que t’en réjouis. »
A peine ces mots prononcé, l’Uzumaki disparut pour réapparaitre devant le déserteur et le frappa à la poitrine l’envoyant à quelques mètres. Lorsque ce dernier releva la tête, il vit le ninja de Konoha à quelques centimètres de lui, collant la pointe du Katana contre sa poitrine puis l’entendit.
« - Art du Kenjutsu: Nii: Tenran »
Une tornade horizontale sortit de la pointe d’Hakuteiken, emportant le déserteur sur plusieurs mètres. Lorsque la tornade se dissipa, une masse sanguinolente était sur le sol. Seul sa forme laissait deviner que ce fut autre fois humain. Le moindre millimètre carré de peau avait été trancher, les muscles sous cette même peau n’était plus que de la viande haché. Cet homme avait été autrefois vivant, aujourd’hui ce n’était plus qu’un tas de viande qui nourrirait les animaux.
« - Tazuna-san, Sakura, rejoignez Inari et les autres villageois, vous y serez en sécurité. Je retourne auprès de Kakashi-sensei.
- Naruto, attends! »
Mais l’Uzumaki avait déjà disparu après avoir lancé un kunai bizarre.

« - Qu’est-ce qui c’est passé? Il avait l’air différents de d’habitude. Nous devons le rejoindre Tazuna-san!
- Sakura, ne crois-tu pas qu’il vaille mieux suivre ses instructions? Nous avons fait suffisamment de tord à Naruto. Il a faillit perdre sa vie. Il serait plus sage de faire ce qu’il a dit. »
Dépité, la rose se rangea à l’avis du vieil homme et partit vers le village.

Ayant remarqué que le Namikaze avait un des kunai spécial de son père, l’Uzumaki s’en servait pour augmenter sa vitesse au détriment de son chakra. Il lançai le kunai de toute ses forces, se téléporter, et réitérait l’opération. En quelques minutes il rejoignit son ancien sensei, et celui qui fut son meilleur ami et son meilleur ennemi. Lorsqu’il arriva, Sasuke venait tout juste de disparaitre derrière les parois de glace, pris au piège par le cube du Yûki tandis que Kakashi avait maitrisé son adversaire.

Lorsque Naruto vit Sasuke apparaitre au coté du jeune ANBU tandis que Kakashi allait abattre son arme sur le jounin déserteur, Naruto se téléporta à ses coté et arrêta le bras de son maitre.

« - Naruto!
- Cela ne sert à rien de le tuer. Nous avons déjà notre victoire. Peut importe le nombre de fois qu’ils reviendront, nous serons les meilleurs.
- Ils ont tué Sasuke!
- Non, répondit l’Uzumaki, il a réussit à se substituer avec un Kage Bunshin juste avant d’être prisonnier. J’ai à peine eu le temps de le voir. Ta as perdu Zabuza, continua l’Uzumaki. Tu n’as pas été capable de faire abstraction de ta peur de perdre Haku tandis que tu le voyais perdre face à Sasuke. Voilà pourquoi tu as été vaincu. Le démon à un cœur pas vrai? Bien que nous soyons des armes, des objets, nous avons un cœur qu’il nous ait impossible de détruire.
- Que sais tu de moi, de nous! enragea le déserteur.
- Je sais que tu as pris Haku sous ton aile alors qu’il vivait dans la misère. Tu lui as dit que tu ne le voyais qu’en tant qu’arme, mais tu as eu la même enfance que lui. Tu as ressentit de la compassion pour cet enfant car tu te voyais en lui. Tu t’es reconnu. Tu es quelqu’un de bien Zabuza. Sensei?
- Quoi?
- Prenez soin du corps s’il vous plait, lâcha Naruto avant de s’écrouler dans les bras du ninja copieur qui l’avait rattrapé. »

Les deux Naruto se faisait face dans ce monde blanc, dans cette partie de l’âme totalement vide de couleur. Le plus jeune s’assit alors, ses jambes ne le portant plus. La terreur qu’il avait ressentit lorsqu’il s’était rendu compte qu’il ne contrôlait plus son corps était indescriptible. Son alter égo était apparut et l’avait arraché de sa place. Il n’était plus qu’un spectateur dans son propre corps. L’Uzumaki avait terminé le combat aussi facilement que s’il avait cligné des yeux. Naruto se savait fort, il savait également qu’il existait plus fort que lui mais la différence qu’il existait entre lui et le Rokudaime était tout simplement astronomique. En six ans, pourrait-il atteindre son niveau? Pourrait-il le surpasser? Car c’était bien cela qu’il avait besoin de faire: surpasser son ainé.
Le Namikaze se rendit alors compte que tout ce qu’il croyait acquis n’étais qu’illusion. Il se croyait fort? Il l’était, mais pas encore assez. Il croyait que sa résolution la nuit dernière était assez forte pour marché sur les traces des grands hommes avant lui? Ce n’était toujours pas assez.
Soudain il se remémora les paroles d’Itachi:
« - La vérité n’est qu’une illusion. Les gens choisissent la vérité, mais ce n’est rien d’autre qu’une illusion. Tout ce que tu perçois, tout ce que tu crois acquis est faux. Lorsque tu percera cette illusion qui se nomme vérité, tu découvrira cette chose qui se nomme désespoir. »

Ce jour-là, Naruto avait cru que l’Uchiha délirait mais tout prenait son sens aujourd’hui. Le Namikaze se croyait fort, se croyait assez solide pour supporté sa destiné. Il croyait que grâce aux informations que l’Uzumaki lui avait fourni, il était prêt, mais c’était qu’une illusion. Il n’était pas du tout prêt. Il n’était pas encore assez mature pour arpenter ce chemin. S’il comptait combattre Madara avec sa force actuelle, autant se suicider car cela reviendrait au même. Les larmes coulèrent le long des joues du petit Naruto. Jusqu’à quel point le Rokudaime avait percé cette illusion et avait connu le désespoir? Jusqu’à quel point s’était-il abandonné pour un monde meilleur? Jusqu’à quel point avait-il délaissé son bonheur personnel pour celui du bien supérieur? Jusqu’où le désespoir du jeune Hokage s’étendait-il donc? Ces questions resterai surement sans réponse à tout jamais mais lui, Namikaze Naruto, avait besoin de détruire cette illusion que les gens nommaient « vérité » pour attendre ce « désespoir » et le transformer en « espoir ».

« - Je suis désolé d’avoir été si brusque tout à l’heure. Alors que je te voyais te vider de ton sang, il fallait que je fasse quelque chose, dit d’un ton doux l’Uzumaki après que l’enfant ai cessé de pleurer.
- Je sais mais me sentir arraché à mon propre corps, sentir mon âme manipuler et surtout, voir à quel point j’étais faible comparé à toi…
- J’ai dix-huit ans et j’ai vécu pas mal de combat à mort. Toi, c’était ton premier. Tu aurai gagné sans l’intervention de Sakura et puis tu as encore six ans pour me surpasser.
- Mais la tâche que tu m’as confié est si lourde. Je me croyais mature mais je ne suis encore qu’un enfant. Comment dois-je gérer cela? Comment faire face à mon destin?
- Un jour, tout le monde se retrouve avec des chaines. A ce moment là, il y a deux choix. Les briser et avancer ou bien continuer à les porter. Aujourd’hui tu fais face à ce choix. Ces chaines qui t’entravent se nomment « destin ». Est-ce que tu les feras voler en éclats pour devenir un homme, un ninja d’exception ou bien te retiendront-elles faisant de toi un être médiocre? Tu choisis ton avenir. Je t’ai confié une tâche; que tu la remplisse ou non, c’est ton choix et celui de personne d’autre. Et laisse moi te dire une chose. Les résolutions que tu as pris la nuit dernière, c’est bien mais ce sont tes actes qui exprimeront si tu es capables de les suivre ou non. »

Le Namikaze rouvrit ses yeux et vit des dizaines d’hommes en armes. Près de lui, il y avait, Zabuza qui ne pouvait plus utilisé ses bras, Kakashi, Sasuke qui était épuisé et Haku. Par miracle, sa dernière technique n’avait pas était aussi puissante que d’habitude, ce qui avait sauvé le Yûki d’une mort certaine.

« - Kakashi-sensei? Combien de temps suis-je resté inconscient?
- Pas plus de cinq minutes. Les hommes de Gâto sont là. Il va falloir combattre.
- Pas besoin. Des Kage Bunshin seront suffisant, répliqua le genin blond.
- Tu crois que ça va fonctionné, demanda sceptique l’Uchiha.
- Si on crée le surnombre et qu’on garde la technique active suffisamment longtemps le temps qu’ils fuient, on devrait s’en sortir sans trop de mal. Et puis je parie qu’on aura du renfort. »
Sans un mots de plus, Naruto créa une trentaine de copie, rapidement suivit par les deux utilisateurs du Sharingan. Les mercenaires hésitèrent mais la furie de Gâto les poussa à charger lorsqu’une flèche se planta à leurs pieds. Les villageois venaient d’arriver, Inari et Tazuna à leur tête. Ce fut largement suffisant pour faire fuir les bandits.

« - Bien joué Naruto. Ta ruse a fonctionné, complimenta Kakashi avant de se tourner vers le jounin de Kiri. Que vas-tu faire Zabuza? Nous n’avons plus de raison de combattre.
- Ouais. Je vais continuer mon bon de chemin avec Haku.
- Alors nos routes se recroiseront un jour, lança Naruto.
- Si tel est le destin, commenta le démon de Kiri.
- Non, c’est certain. Un jour, nous nous reverrons. Je le sais, insista le blond. Pour l’instant, reposez vous le temps que vos blessures guérissent. Et puis vous pourrez nous aider à la protection du pont le temps qu’il se finisse. »

Zabuza observa le blond mais ne prononça pas la moindre parole. Les jours passèrent pour enfin arriver au jour des séparations, deux semaines après le combat entre les déserteurs et les ninjas de Konoha. Tous avaient leurs blessures guérie et étaient en pleine forme. Haku et Zabuza partirent de leurs côtés tandis que les quatre shinobis de Konaha partirent en direction de leur village. Le voyage se passait dans la joie et la bonne humeur, dans le langage de la team sept, Naruto faisait le pitre et se disputait avec la rose sous le regard blasé des deux utilisateurs du Sharingan. Vers midi du deuxième jour, les quatre ninjas s’arrêtèrent dans une auberge qui vendait des ramens au grand bonheur du blond. Durant la discussion entre ses coéquipiers, Naruto rêvassait en observant l’extérieur par la fenêtre lorsque quelque chose attira son regard. Le Namikaze fut stupéfié. Durant les deux semaines précédentes, il s’était entrainé encore plus durement que jamais et là, il avait l’opportunité de voir si cela avait porté ses fruits. S’excusant rapidement, il quitta la table et se rua dehors tandis que sa coéquipière l’appelait.

« - Mais c’est quoi son problème? demanda Sakura, irrité d’avoir été ignorer.
- Aucune idée, mais il a laissé son bandeau ici, répondit Sasuke en montrant la plaque de fer avec le symbole de Konocha au deux autres ninjas. »

Lorsque Naruto arriva à porté de voix de la silhouette, il l’interpella:

« - Eh! Toi! Arrête toi tout de suite! » Lorsque la personne se retourna, le Namikaze sourit. Que faisait ce type ici? Cela n’avait pas réellement d’importance.
« - Que veux-tu petit? questionna l’homme d’un ton posé.
- Te combattre! J’ai entendu parlé de toi. Tes exploit, tes idées m’ont fait rêvé. Je suis un grand admirateur de ta légende. Lorsque je lisais des informations sur toi, je me suis dit que je voulais te ressembler. J’ai fait de toi mon but! Le monde entier te pensait mort et voilà que tu apparait devant moi. L’homme que j’ai découvert, la légende qui m’a poussé à me surpasser est là, devant moi. Laisse moi te combattre!
- Malgré le fait que tu saches qui je suis, tu veux me combattre? Qui es-tu?
- Un shinobi de Konoha. Mais comme tu peux le voir, je ne porte pas mon bandeau distinctif car ce n’est pas en tant que membre de Konoha que je veux t’affronter mais en tant qu’admirateur.
- Un shinobi de Konoha hein? C’est étonnant que tu m’admires alors que je suis l’ennemi de ton village.
- Ce n’est pas parce que Konoha est l’un des Cinq que ses idées sont les bonnes. Tes idées sont celles qui se rapprochent le plus des miennes, malheureusement je reste un shinobi de Konoha alors je ne peux pas te rejoindre car Konoha est ma maison. Tu restes tout de même mon modèle. »

Sans aucune autre parole, Naruto attaqua. Son opposant leva le bras et Naruto fut repoussé.
« - Shinra Tensei »

Naruto rétablit son équilibre et se remis en position de combat.

« - Au moins j’ai réussi à leurrer Nagato. Voilà donc le fameux Shinra Tensei. Mais il ne peut rien faire d’autre. Tant qu’il n’invoque pas les cinq autre Pain, je sortirai vainqueur de ce combat. »

Sur ces pensées, Naruto repartit au contact. Lorsque le Shinra Tensei entrait en action, Naruto créait un clone pour amortir le choc et repartait aussitôt. Le Tendô était tout de même rapide mais le Namikaze se rapprochait de plus en plus du corps. Finalement Naruto mit à terre le pain, son katana sur la gorge du corps qui ne bougea pas d’un pouce. Sans une seule parole, Naruto rangea sa lame et commença à partir lorsque l’homme qu’il avait combattu l’interpella.

« - Pourquoi ne pas m’avoir achevé?
- Car tu es faible. Le Yahiko dont je rêve d’atteindre est un homme plein de bonté, de courage et de compassion. Il a combattu les nations élémentaires avec un petit groupe de ninja seulement. Toujours au front, il combattait encore et toujours, risquant sa vie à tout moment pour un avenir meilleur. Mais celui que je vois aujourd’hui n’est rien d’autre qu’un perdant. Tes attaques n’expriment que terreur, regret et colère. Je ne peux qu’imaginer ce que tu as traversé mais tes coups n’expriment en rien l’espoir, cet idéal qui m’a fait vibrer en découvrant tes exploit. Tu as du perdre énormément de compagnons et tu t’es laissé submergé par le désespoir. Tu as du percé cette illusion qui se nomme « vérité » mais au lieu de combattre ce « désespoir » qui en a résulté et de le changer en tant qu’« espoir », tu l’as laissé te contrôler. Je n’ai rien à faire du déchet que tu es devenu. J’effacerai cette rencontre de ma mémoire et continuerai à chérir les récits de Yahiko, le ninja de la paix. »

Sur cette tirade, Naruto repartit montrant son dos d’enfant à Nagato, observant la scène par les yeux du Pain Tendô. Le Namikaze n’était pas aussi confiant qu’il ne le paraissait. Il priait secrètement que Nagato n’invoque pas les cinq autres corps et ne décide de l’achever. Lorsqu’il arriva dans l’auberge en vie, il se permit enfin de se détendre. Si Nagato n’avait rien fait, cela signifiait que sa tirade l’avait fait réfléchir, pour l’instant au moins. Lorsqu’il se rassit auprès de ses compagnons, Naruto vit ses mains prises de convulsions.

« - Qu’est-ce qui t’arrives? s’enquit le ninja copieur en voyant son élève secoué de tremblements in contrôler.
- Je viens de faire un pari, un pari très risqué mais qui risque de me rapporter gros.
- Les paris sont interdit au mineur! s’exclama Sakura.
- Quel genre de pari? demanda Kakashi.
- Sensei! s’écria la Haruno choqué par la prise de position de son maitre.
- Un pari pour un avenir meilleur… »
Sur ces mots énigmatiques pour ses compagnons, Naruto rattacha son bandeau frontal et se remit en route pour le village caché de Konoha. Le petit groupe fut observé par Pain du haut d’une branche, qui observa plus particulièrement son jeune adversaire. A plusieurs kilomètres de là, Nagato se mit à sourire à la grande surprise de Konan à ses côtés. Bien qu’il aurait pu facilement le tuer, ce jeune garçon venait de rallumer une flamme qui s’était éteinte avec la mort de son meilleur ami. Il serait intéressant de voir ce petit grandir et évoluer. L’examen chuunin approchait. Cela serait un bon endroit pour voir son plein potentiel. Sur ces pensées de Nagato, le Pain partit de son poste d’observation. Les quatre ninjas de Konoha continuèrent leurs chemins sans se doutait que Naruto venait d’attiré l’un des plus puissant ninja que ce monde ait vu arpenter.

La team sept se retrouva dans le bureau du Hokage et firent leur rapport. Minato ne fit aucun commentaire en particulier mais demanda à Naruto de rester là tandis que les autres membres quittaient la pièce.

« - C’est-il passé quelque chose de particulier avec ton katana? C’est la première fois que tu combats avec.
- C’est un sabre extrêmement tranchant et de bonne qualité supérieur. Cependant, il n’a rien de particulier. Une arme avec mon chakra Futon serait autant utile. Mais j’avoue que deux chakra futon se rencontrant, avec cette épée, j’aurai l’avantage.
- Je me demande pourquoi ton moi futur t’a légué ce sabre s’il n’a rien de particulier.
- Une arme qui lui tiens à cœur car il contient le chakra de Kyuubi surement.
- Tu as probablement raison. Alors Naruto. Tu as réussi à vaincre un jounin en duel. Comment t’es tu senti.
- Au début, crisper mais j’ai fait abstraction de mon appréhension pour vaincre. Ce combat m’a fait grandir.
- Et ce Zabuza et ce Haku. Pourquoi les laisser partir? continua le Yondaime.
- Je pense qu’avec une dette, ils pourront nous être utile, m’être utile plus tard. Si mon destin est d’être le leader de la guerre contre Madara, j’aurai besoin de leur force. C’est la seule et unique raison.
- Tu as changé Naruto. Cette mission à fait bougé quelque chose en toi.
- Surement que je me suis rendu compte que je n’étais pas aussi fort que je le pensais et que j’avais encore un long chemin à faire. »

Minato ne rajouta rien de plus, son fils prenant alors congé. Dans la rue, Naruto ressenti une masse tombé sur son dos suivit d’un rire enfantin.

« - Je t’ai eu Naruto-nii-chan! Tu n’es pas sur tes gardes! Un ninja doit toujours surveiller ses arrières.
- Konohamaru… Je t’ai laissé me sauter dessus car je t’avais remarqué depuis le début.
- Je ne te crois pas. Sinon, comment était ta mission?
- Très instructive. Mais tu n’es sauras pas plus, répondit le blond avec un clin d’œil avant d’explosé dans un nuage de fumé. »

Naruto arriva dans le quartier des Uchiha et frappa à la porte d’une immense maison. Une jeune femme apparut, c’était Mikoto, la femme du chef de la police de Konoha et la mère de Sasuke et d‘Itachi.

- Ala, Naruto-chan. Vous êtes de retour? Je suis désolé mais Sasuke n’est pas encore rentré. Je le pensais avec toi.
- Nous venons juste de revenir mais je suis là pour Itachi-sensei. J’ai des choses à lui dire.
- Il doit être à l’endroit habituel, répondit Mikoto avec le sourire.
- Merci Mikoto-san, dit Naruto. »

En partant en courant, le Namikaze composa des mudra et lorsqu’il fut certain d’être seul, il relâcha sa technique. Il disparut et réapparut à quelques mètres d’Itachi. L’Uchiha tourna son regard rouge sang vers le nouvel arrivant et sourit en désactivant son Sharingan.

« - Bon retour Naruto-kun.
- Itachi-sensi. Il faut que l’on parle. J’ai des choses à te révéler, dit le Namikaze d’un ton grave. »

Itachi stoppa son entrainement et rejoignit l’ainé des Namikaze. Les deux ninjas discutèrent de longues heures. Lorsqu’ils se séparèrent enfin, la nuit était tombé depuis longtemps déjà. Itachi avait la mine grave en rentrant chez lui. Sa mère l’interpella.

« - Naruto-chan te cherchait.
- Ah bon? demanda le jeune homme sur un ton plein de surprise. Tu lui a dit que j’étais à l’endroit habituel?
- Oui. Il est tout de suite parti en courant. Je pensais qu’il te rejoignait.
- On a dut se raté de peu dans ce cas, fit Itachi en allant dans sa chambre. On pourra toujours discuté plus tard si c’était vraiment important. Où est Sasuke? demanda Itachi du fond d’un couloir.
- Avec son équipe, répondit Mikoto. »

Naruto était également arrivé chez lui. Il était directement retourné à la demeure familiale où toute sa famille était présente autour de la table, en attendant qu’il rentre.

« - Te voilà enfin là Nii-sama! Où est-ce que tu étais? demanda Natsumi, la petite sœur du blond.
- Je me suis endormi dans un arbre en attendant Itachi-san. Je voulais voir si j’avais progressé durant le mois où j’étais parti mais l’attente était trop longue.
- Tu es vraiment tête en l’air Nii-sama. Maintenant que tu es là, nous pouvons commencer! »

Sans même attendre que son frère ne se mette également à table Natsumi se jeta sur le repas. Comme toujours, l’ambiance était au rendez-vous avec les enfants se battant pour le moindre grain de nourriture, sous le regard amusé du père et désespéré de la mère. Il y aurait assez de nourriture, mais Natsumi voulait surpasser son grand frère dans tout les domaines possible et inimaginable. Un combat avec leurs baguettes s’engagea alors, la nourriture étant la récompense. Chaque parcelle de viande ou de légume que Naruto voulait, la jeune fille se démenait pour l’avoir en premier. Puis tout dégénéra. Minato se mêlant au combat. Bien que la table soit en chêne massif, elle commença à trembler sous les assauts des trois ninjas. Cette pauvre table ne fut sauvé que par l’intervention de Kushina qui calma aussitôt les ardeurs de sa famille. Le reste du repas se déroula alors dans le calme et dans le silence. Une soirée habituelle pour les Namikaze venait une nouvelle fois de se dérouler.

Le lendemain une bonne partie des jounins en charge d’une équipe genin étaient présent dans le bureau de Minato. Dans quelques jours, l’examen chuunin se déroulerai et l’Hokage voulait savoir si il y aurait des rookies cette année.

« - Dans la team quatre sous la direction de Shinkawa Yataru, je recommande Uchiha Kensei, Fujisawa Itsuki et Namikaze Natsumi en mon nom Shinkawa Yataru pour l’examen chuunin.
- Dans la team sept sous la direction d‘Hatake Kakashi, je recommande Uchiha Sasuke, Haruno Sakura et Namikaze Naruto en mon nom Hatake Kakashi pour l’examen chuunin.
- Dans la team huit sous la direction de Yuhi Kurenai, je recommande Aburame Shino, Inuzuka Kiba et Hinata Hyuuga en mon nom pour l’examen chuunin.
- Dans la team dix sous la direction de Sarutobi Asuma, je recommande Nara Shikamaru, Akimichi Chôji et Yamanaka Ino en mon nom pour l’examen chuunin.
- Très bien, conclut alors Minato. Passons maintenant aux autres équipes. »

Au cœur du village, la team quatre et la team sept étaient ensemble mais l’atmosphère n’était pas à la détente. Uchiha Kensei était sur le point de perdre contrôle de lui-même et d’attaquer le jeune Namikaze. Ses deux coéquipiers le retenait tant bien que mal alors que Naruto continuait à le provoqué avec ses grimaces.

« - Nii-sama! Arrête d’empirer les choses! Aide moi un peu Sasuke-kun.
- Que veux tu que je fasse. Si c’est deux là se battent, il n’y aura pas de match. Le vainqueur est déjà décidé. Laisse les donc faires, répondit le coéquipier de Naruto.
- Tu entends ça le raté?! Même Sasuke-nii-san est d’accord avec moi. Je t’écraserai sans pitié! Tu te la joues car tu es le fils de l’Hokage mais je suis un Uchiha. Je suis un génie. Un déchet comme toi ne devrait même pas être autorisé à respirer le même air que nous, Uchiha. Avec toi dans les parages, Sasuke-nii-san se traine un boulet. Dépêche toi de mourir! Je peux t’y aidé si tu veux.
- Je sais bien que je suis un pauvre petit déchet, répondit Naruto sur un ton simulant la tristesse en en se rapprochant de son coéquipier. Mais que veux tu? Sasuke ne peux se passé de mes services nocturnes, continua-t-il en se collant à l’Uchiha cette fois. Est-ce parce que tu voudrai ma place que tu me déteste autant?
- Naruto… Lâche-moi ou je te tue.
- Ne soit pas si gêné Sasuke-chan. Notre relation aurait été mis à jour à un moment ou un autre, susurra le blond à l’oreille du brun qui vit rouge sous les rires de la rose. »
Kensei réussit à se dégager des bras de ses coéquipiers et attaqua le blondinet qui fit un saut en arrière pour esquivé le poing mais heurta une personne.
« - Tu m’as fait mal putain, dit le jeune shinobi qui venait d’être percuté. Tu veux mourir?
- Bouge de là, il est à moi, intervint Kensei. Si tu le touches je m’occuperai de toi d’abord.
- Que c’est gentil de te soucier de moi Kensei-chan, lança Naruto avec des larmes dans les yeux. Comme tu es bourrus je croyais que tu me détestais mais tu m’apprécies en faite. Ça me fais chaud au cœur, vraiment.
- Tu te moques de moi là? demanda agressivement l’Uchiha de la team quatre.
- Oui. Totalement., répondit Naruto lorsqu’un bruit d’objet frappant le sol retentit.
- Vous pensez vous en tirer comme ça? Je vais vous tuer ici-même!
- Tu ne vas pas utiliser Karasu ici? interrogea la jeune fille blonde à son compagnon dans qui Naruto était rentré.
- Vous êtes des ninjas de Suna? questionna Sakura. Que faites vous ici? Selon votre réponse nous serons obligé d’en informer les autorités compétente.
- Nous avons des laisser-passés, répondit la jeune fille de Suna en sortant un papier officiel. Et calme toi Kankuro.
- Non, je vais les tuer, alors recule Temari. »
Ces noms fit remonté les souvenirs de Naruto. Alors c’était donc eux les ninjas de Suna.
« - Où est Sabaku no Gaara? demanda le blond.
- Comment connais tu le nom de Gaara? s’étonna Temari. »

Le blond ne répondit pas et se contenta de sourire bêtement puis d’hausser les épaules. Excéder, Kankûro se prépara à libérer sa marionnette lorsqu’une pierre le frappa à la main, l’empêchant de finir son geste.

- Vous êtes à Konoha, pas à Suna. Faites attention à vos paroles, dit Sasuke sur un ton calme et plein de confiance.
- Espèce de… commença le marionnettiste lorsqu’une voix glaciale prononçant son nom l’interrompit.
- Calme toi un peu. Tu fais honte à notre village. Continue à le déshonorer et je te tuerai.
- Gaara… Désolé, dit le jeune homme avec la peinture sur le visage.
- Temari, Kankuro, allons-y, continua le plus jeune de la fratrie sans faire attention aux excuses de son ainé.
- Attend! Quel ton nom, toi le ninja à la jarre? demanda Sasuke.
- Sabaku no gaara. Tu m’intéresses également. Quel est ton nom?
- Uchiha Sasuke.
- Nous nous reverrons, toi aussi le ninja blond. Je veux savoir ton nom.
- Le mien est Uchiha Kensei, intervint le membre de l’équipe quatre.
- J’en ai rien faire. Tu es faible. Alors? Quel est ton nom?
- Naruto. Namikaze Naruto. Mais le monde entier me connaitra bientôt et je ferai de toi un de mes compagnons. A la simple évocation de nos noms, nous ferons fuir les plus vaillantes des armées. Prépare toi à perdre, car je sais que tu ne me suivras uniquement si je t‘écrase. »

Les sept autres shinobis observèrent Naruto, incrédule. Qu’est-ce qui lui arrivait encore? Le huitième, Gaara, sourit. Un sourire froid et dangereux. Un sourire de satisfaction car il venait de trouver quelqu’un avec des tripes. Lorsqu’il avait émis son aura de meurtre, Tous s’étaient mis à trembler sauf ce Sasuke et ce Naruto. L’Uchiha avait perdu son sourire en coin mais ce blondinet avait encore son sourire niais.

Gaara était, pour la première fois de sa vie, heureux. Enfin un ninja de sa génération qui valait la peine d’être tué. Leur sang devait être absolument délicieux.

Cet examen chuunin resterait à coup sur, dans la légende…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Destiné... Immuable?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Destiné... Immuable?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Destinée
» [livre] Les Tsiganes. Une destinée européenne.
» La nuit d'une destinée
» Quel couple destiné à être ensemble est votre favoris ? [Imdb.com]
» A qui était destinée la balle tirée lors du final de la saison 6?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crazy Laziers  :: Fictions ! :: Recueil de fictions-
Sauter vers: